"Nous sommes certes très surpris que Lucas ne se soit pas présenté au stage", a avoué Van Holsbeeck aux journalistes présents. "Mais son entourage nous a fait savoir qu'il était souffrant. Je veux croire que ses intentions sont bienveillantes. Il a toujours été un bon capitaine et un pro de grande correction. Il faut donc lui laisser le bénéfice du doute..." Celà étant dit, "nous nous sommes protégés contre certaines actions du joueur, avec lequel nous ne voulons pas de conflit. Le club est ouvert au dialogue. Mais un contrat reste un contrat et nous n'allons rien céder sur les accords établis. Lucas a signé en connaissance de cause. Un joueur à des droits et des obligations vis-à-vis du club et de ses supporters. Celà vaut aussi pour Lucas Biglia, dont on attend par conséquent le retour avec impatience. Il n'est en effet pas question de lui claquer la porte au nez. Le Sporting compte sur lui pour la conquête du 32-ème titre. Mais il doit en même temps rechercher des alternatives. Nous sommes d'ailleurs sur plusieurs pistes", conclut Herman Van Holsbeeck. (VIRGINIE LEFOUR)

"Nous sommes certes très surpris que Lucas ne se soit pas présenté au stage", a avoué Van Holsbeeck aux journalistes présents. "Mais son entourage nous a fait savoir qu'il était souffrant. Je veux croire que ses intentions sont bienveillantes. Il a toujours été un bon capitaine et un pro de grande correction. Il faut donc lui laisser le bénéfice du doute..." Celà étant dit, "nous nous sommes protégés contre certaines actions du joueur, avec lequel nous ne voulons pas de conflit. Le club est ouvert au dialogue. Mais un contrat reste un contrat et nous n'allons rien céder sur les accords établis. Lucas a signé en connaissance de cause. Un joueur à des droits et des obligations vis-à-vis du club et de ses supporters. Celà vaut aussi pour Lucas Biglia, dont on attend par conséquent le retour avec impatience. Il n'est en effet pas question de lui claquer la porte au nez. Le Sporting compte sur lui pour la conquête du 32-ème titre. Mais il doit en même temps rechercher des alternatives. Nous sommes d'ailleurs sur plusieurs pistes", conclut Herman Van Holsbeeck. (VIRGINIE LEFOUR)