Sans trois éditions "non-organisées", en 1993, 1997 et 2009, le GP Pino Cerami fêterait son demi-siècle cette année. L'édition 2013 de l'épreuve wallonne, classée UCI 1.1 et placée sous la direction de course de l'ex-champion du monde Claudy Criquielion, se déclinera sur 205,8 km entre Saint-Ghislain et Frameries en Hainaut. Elle fera une incursion inédite en Flandre dans le pays de Grammont, après une passage dans les Monts de Frasnes. La partie décisive de la course restera néanmoins celle des circuits locaux tracés au coeur du Borinage avec les cinq ascensions du Tienne du Dragon (400m, moy. 13,6 %). Le GP Cerami 2012 avait vu la victoire au sprint du jeune coureur wallon Gaëtan Bille (Lotto Belisol) devant le Français Romain Feillu (Vacansoleil) et d'un autre Wallon, Jonas Van Genechten (Lotto-Belisol). (KAV)

Sans trois éditions "non-organisées", en 1993, 1997 et 2009, le GP Pino Cerami fêterait son demi-siècle cette année. L'édition 2013 de l'épreuve wallonne, classée UCI 1.1 et placée sous la direction de course de l'ex-champion du monde Claudy Criquielion, se déclinera sur 205,8 km entre Saint-Ghislain et Frameries en Hainaut. Elle fera une incursion inédite en Flandre dans le pays de Grammont, après une passage dans les Monts de Frasnes. La partie décisive de la course restera néanmoins celle des circuits locaux tracés au coeur du Borinage avec les cinq ascensions du Tienne du Dragon (400m, moy. 13,6 %). Le GP Cerami 2012 avait vu la victoire au sprint du jeune coureur wallon Gaëtan Bille (Lotto Belisol) devant le Français Romain Feillu (Vacansoleil) et d'un autre Wallon, Jonas Van Genechten (Lotto-Belisol). (KAV)