Le FC Porto a remporté la finale de l'Europa League, mercredi soir, à Dublin (Irlande). Dans une apothéose 100% portugaise face à Braga, les hommes d'André Villas-Boas se sont, en effet, imposés sur la plus petite des marges, 1-0. Une victoire logique vu le déroulement de cette rencontre que les Portistas ont bien gérée du début à la fin.

Ainsi, en première période, ce sont eux qui se montrèrent les plus dangereux avec une première tentative de Hulk qui fila juste à côté du cadre à la 7e minute. Le seul but de cette rencontre très tactique à défaut d'être riche en occasions fut finalement inscrit juste avant le repos, à la 44e, lorsque Guarin distilla un très bon centre vers l'inévitable Falcao qui trompa la vigilance d'Artur d'une tête dans la lucarne. En tout début de seconde période, Braga hérita de sa plus belle possibilité quand Mossoro, à peine monté au jeu, profita d'une bévue de Fernando pour filer tout seul au but mais Helton parvint à dévier sa tentative du bout du pied.

Porto garda ensuite la main mise sur la rencontre malgré quelques incursions adverses et s'adjuge, ainsi, son quatrième trophée européen. Le club a, en effet, déjà remporté deux Ligue des Champions (1987 et 2004), et gagne, ici, sa deuxième Europa League, après celle de 2003 (alors appelée Coupe UEFA).

Porto avait battu Genk dans les qualifs!

On l'a un peu oublié, mais pour accéder à l'Europa League cette saison, Porto avait dû passer par le tour préliminaire, et pour accéder aux poules, avait croisé le fer avec notre tout nouveau champion de Belgique, le RC Genk. Déjà, à l'époque, on s'était rendu compte que cette formation était d'un niveau supérieur, peut-être d'un niveau de la Ligue des Champions: au match aller à Genk, elle s'était imposée sans bavure: 0-3. Et lors du match retour, dénué de tout suspense, les deux équipes avaient donné libre cours à leur inspiration offensive : 4-2, avec déjà Jelle Vossen en évidence, lui qui allait poursuivre sur sa lancée en championnat.

Daniel Devos, avec Belga

Le FC Porto a remporté la finale de l'Europa League, mercredi soir, à Dublin (Irlande). Dans une apothéose 100% portugaise face à Braga, les hommes d'André Villas-Boas se sont, en effet, imposés sur la plus petite des marges, 1-0. Une victoire logique vu le déroulement de cette rencontre que les Portistas ont bien gérée du début à la fin. Ainsi, en première période, ce sont eux qui se montrèrent les plus dangereux avec une première tentative de Hulk qui fila juste à côté du cadre à la 7e minute. Le seul but de cette rencontre très tactique à défaut d'être riche en occasions fut finalement inscrit juste avant le repos, à la 44e, lorsque Guarin distilla un très bon centre vers l'inévitable Falcao qui trompa la vigilance d'Artur d'une tête dans la lucarne. En tout début de seconde période, Braga hérita de sa plus belle possibilité quand Mossoro, à peine monté au jeu, profita d'une bévue de Fernando pour filer tout seul au but mais Helton parvint à dévier sa tentative du bout du pied. Porto garda ensuite la main mise sur la rencontre malgré quelques incursions adverses et s'adjuge, ainsi, son quatrième trophée européen. Le club a, en effet, déjà remporté deux Ligue des Champions (1987 et 2004), et gagne, ici, sa deuxième Europa League, après celle de 2003 (alors appelée Coupe UEFA). Porto avait battu Genk dans les qualifs!On l'a un peu oublié, mais pour accéder à l'Europa League cette saison, Porto avait dû passer par le tour préliminaire, et pour accéder aux poules, avait croisé le fer avec notre tout nouveau champion de Belgique, le RC Genk. Déjà, à l'époque, on s'était rendu compte que cette formation était d'un niveau supérieur, peut-être d'un niveau de la Ligue des Champions: au match aller à Genk, elle s'était imposée sans bavure: 0-3. Et lors du match retour, dénué de tout suspense, les deux équipes avaient donné libre cours à leur inspiration offensive : 4-2, avec déjà Jelle Vossen en évidence, lui qui allait poursuivre sur sa lancée en championnat. Daniel Devos, avec Belga