Le FC Copenhague a réussi l'exploit de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Du coup, en Belgique, le sujet de réflexion devient: est-ce l'exemple à suivre? Le Danemark est, c'est vrai, un pays aux dimensions similaires à celles de la Belgique, voire plus petit. Le FC Copenhague a un budget similaire, voire inférieur, à celui d'Anderlecht. Historiquement, il est moins prestigieux. Et pourtant, il a réussi, en passant par deux tours préliminaires (le BATE Borisov, tiens tiens, puis Rosenborg) à terminer deuxième de sa poule. Alors, pourquoi Anderlecht ou un autre club belge n'en serait-il pas capable?

Le raisonnement tient la route. Sauf que cet exploit reste l'exception qui confirme la règle. Le FC Copenhague n'avait jamais réussi une telle performance par le passé et ne la rééditera peut-être plus jamais à l'avenir. Anderlecht avait aussi réussi cet exploit en 2000-2001 et ne l'a plus jamais répété depuis lors. Sunday Oliseh, dans son analyse effectuée pour le journal Le Soir, a d'ailleurs constaté que quasiment tous les qualifiés pour les huitièmes de finale figuraient dans les pots 1 et 2 lors du tirage au sort.

La seule conclusion que l'on peut en tirer est qu'il reste une chance, pour les "petits", de passer au tour suivant. Mais que, comme au Lotto, cette chance est très minime.

Daniel Devos

Le FC Copenhague a réussi l'exploit de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Du coup, en Belgique, le sujet de réflexion devient: est-ce l'exemple à suivre? Le Danemark est, c'est vrai, un pays aux dimensions similaires à celles de la Belgique, voire plus petit. Le FC Copenhague a un budget similaire, voire inférieur, à celui d'Anderlecht. Historiquement, il est moins prestigieux. Et pourtant, il a réussi, en passant par deux tours préliminaires (le BATE Borisov, tiens tiens, puis Rosenborg) à terminer deuxième de sa poule. Alors, pourquoi Anderlecht ou un autre club belge n'en serait-il pas capable?Le raisonnement tient la route. Sauf que cet exploit reste l'exception qui confirme la règle. Le FC Copenhague n'avait jamais réussi une telle performance par le passé et ne la rééditera peut-être plus jamais à l'avenir. Anderlecht avait aussi réussi cet exploit en 2000-2001 et ne l'a plus jamais répété depuis lors. Sunday Oliseh, dans son analyse effectuée pour le journal Le Soir, a d'ailleurs constaté que quasiment tous les qualifiés pour les huitièmes de finale figuraient dans les pots 1 et 2 lors du tirage au sort. La seule conclusion que l'on peut en tirer est qu'il reste une chance, pour les "petits", de passer au tour suivant. Mais que, comme au Lotto, cette chance est très minime. Daniel Devos