Mais 6-1 ? Ce n'est pas une première non plus. Le 10 septembre 1977, lors de la 5-ème journée du championnat de Belgique, le marquoir avait en effet déjà affiché ce score de tennis. Un véritable calvaire pour le gardien néerlandais Leen Barth, passé du Sporting au FC Brugeois via l'Union Saint-Gilloise, auquel ses anciens équipiers n'avaient pas fait le moindre cadeau ce jour là. Le très regretté Ludo Coeck et Robby Rensenbrink avaient chacun inscrit deux buts, François Van der Elst et Benny Nielsen se chargeant des deux autres. Raymond Goethals affichait un très large sourire, d'autant que l'entraîneur brugeois de l'époque était le célèbre stratège autrichien Ernst Happel. Quelques mois plus tard cependant, c'est Bruges qui enlevait le 5-ème de ses 13 titres avec un point d'avance (51-50) sur le Sporting à l'issue de la 34-ème et dernière journée. Le 16-ème des 31 titres anderlechtois se fera même attendre jusqu'en 1981. Anderlecht se consola toutefois en remportant sa deuxième Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes (4-0 contre l'Austria de Vienne) au Parc des Princes, puis la Super-Coupe d'Europe contre Liverpool (1-2, 3-1), qui avait auparavant battu le... FC Brugeois 1-0 en finale de la Coupe d'Europe des clubs champions à Wembley. (STR)

Mais 6-1 ? Ce n'est pas une première non plus. Le 10 septembre 1977, lors de la 5-ème journée du championnat de Belgique, le marquoir avait en effet déjà affiché ce score de tennis. Un véritable calvaire pour le gardien néerlandais Leen Barth, passé du Sporting au FC Brugeois via l'Union Saint-Gilloise, auquel ses anciens équipiers n'avaient pas fait le moindre cadeau ce jour là. Le très regretté Ludo Coeck et Robby Rensenbrink avaient chacun inscrit deux buts, François Van der Elst et Benny Nielsen se chargeant des deux autres. Raymond Goethals affichait un très large sourire, d'autant que l'entraîneur brugeois de l'époque était le célèbre stratège autrichien Ernst Happel. Quelques mois plus tard cependant, c'est Bruges qui enlevait le 5-ème de ses 13 titres avec un point d'avance (51-50) sur le Sporting à l'issue de la 34-ème et dernière journée. Le 16-ème des 31 titres anderlechtois se fera même attendre jusqu'en 1981. Anderlecht se consola toutefois en remportant sa deuxième Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes (4-0 contre l'Austria de Vienne) au Parc des Princes, puis la Super-Coupe d'Europe contre Liverpool (1-2, 3-1), qui avait auparavant battu le... FC Brugeois 1-0 en finale de la Coupe d'Europe des clubs champions à Wembley. (STR)