Le duel annoncé entre Neymar et Messi a fait long feu. Quand le premier, bien muselé par la défense catalane, a eu du mal à exister, le second a été éclatant et décisif en inscrivant un doublé.

Messi a d'abord ouvert le score peu après le quart d'heure de jeu. Il a ensuite clos la marque en fin de seconde période. Les affaires catalanes étaient réglées depuis la première période, Xavi (24e) et Fabregas (45e) permettant au Barça de mener 3-0 à la mi-temps.

Déjà victorieux en 2009 contre les Argentins d'Estudiantes, le Barça a été confronté à une équipe brésilienne de Santos plutôt décevante malgré la présence dans ses rangs du prodige Neymar et du meneur Ganso. Le duel annoncé entre Neymar et Messi a fait long feu. Quand le premier, bien muselé par la défense catalane, a eu du mal à exister, le second a été éclatant et décisif en inscrivant un doublé.

Avec ce titre, le Barça clôt une année 2011 où il a régné sur cinq des six compétitions dans lesquelles il était engagé. Seule la Coupe du Roi lui a échappé, en finale contre le Real Madrid, un rival qu'il a écarté de sa route, à chaque fois, pour remporter le Championnat d'Espagne, la Supercoupe d'Espagne et la Ligue des champions. Fin août, les Blaugrana avaient ajouté la Supercoupe d'Europe à leur escarcelle.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le duel annoncé entre Neymar et Messi a fait long feu. Quand le premier, bien muselé par la défense catalane, a eu du mal à exister, le second a été éclatant et décisif en inscrivant un doublé. Messi a d'abord ouvert le score peu après le quart d'heure de jeu. Il a ensuite clos la marque en fin de seconde période. Les affaires catalanes étaient réglées depuis la première période, Xavi (24e) et Fabregas (45e) permettant au Barça de mener 3-0 à la mi-temps.Déjà victorieux en 2009 contre les Argentins d'Estudiantes, le Barça a été confronté à une équipe brésilienne de Santos plutôt décevante malgré la présence dans ses rangs du prodige Neymar et du meneur Ganso. Le duel annoncé entre Neymar et Messi a fait long feu. Quand le premier, bien muselé par la défense catalane, a eu du mal à exister, le second a été éclatant et décisif en inscrivant un doublé. Avec ce titre, le Barça clôt une année 2011 où il a régné sur cinq des six compétitions dans lesquelles il était engagé. Seule la Coupe du Roi lui a échappé, en finale contre le Real Madrid, un rival qu'il a écarté de sa route, à chaque fois, pour remporter le Championnat d'Espagne, la Supercoupe d'Espagne et la Ligue des champions. Fin août, les Blaugrana avaient ajouté la Supercoupe d'Europe à leur escarcelle. Sportfootmagazine.be, avec Belga