L'écurie Mini a géré la 11e étape du Dakar-2014 autos, plaçant en tête l'Argentin Orlando Terranova et assurant son monopole sur le podium au général, où elle a décidé de figer les positions, avec Roma 1er, Peterhansel - qui était en pleine remontée - 2e et Al-Attiyah 3e. Des consignes de course ont en effet été données mercredi soir au sein du team Mini-X Raid pour ne plus tenter de modifier les positions au classement général de la veille.

Sauf gros problème mécanique ou sortie de route, Roma, aux commandes de l'épreuve depuis le 9 janvier, est quasiment assuré de remporter, samedi à Valparaiso, son deuxième Dakar, le premier en autos, dix ans après son succès en motos en 2004.

Deuxième au classement général derrière Roma, auteur d'une remontée impressionnante et pleine de panache ces derniers jours, le Français Stéphane Peterhansel a visiblement accusé le coup. "La tactique? C'est que c'est fini", a-t-il ainsi déclaré au micro de France Télévision avant de s'élancer. "Ça vient de la haute autorité. Je me suis amusé pendant cinq jours, maintenant je vais être obligé de freiner."

Seule la Toyota Giniel De Villiers/Dirk Von Zitzewitz, 3e jeudi, a pu s'immiscer parmi les Mini aux 5 premières places de cette étape courue au Chili entre Antofagasta et El Salvador et longue de 749,0 km, dont une spéciale chronométrée de 605,0 km.

Au classement général, De Villiers/Dirk Von Zitzewitz sont aussi les seuls "non-Mini" aux 8 premières places.

Le directeur du Dakar "déçu" et "surpris"

Le directeur du Dakar Etienne Lavigne s'est déclaré jeudi "déçu" et "surpris" par la décision de l'écurie Mini de figer les positions. "Nous n'avons pas été informés de cette décision par le team manager" (de Mini, Sven Quandt, ndlr), a-t-il souligné. "Nous sommes déçus, clairement, parce que ce n'est pas dans l'esprit de l'épreuve. On est un peu estomaqué. Ce n'est pas 'fair' (correct) du tout".

"Si j'étais méchant", a ajouté Lavigne, "je dirais qu'ils (l'équipe Mini) peuvent venir récupérer le trophée tout de suite. Les plus beaux combats, ce sont les combats à la régulière, et à vaincre sans péril on triomphe sans gloire".

Motos: Marc Coma triomphe et consolide sa position de leader


L'Espagnol Marc Coma (KTM), malgré une chute dès la première heure de course, a remporté la 11e étape du Dakar en moto, consolidant sa première place au classement général devant son compatriote Joan Barreda Bort (Honda).

Le Français Cyril Despres, cinq fois vainqueur du Dakar, a pris la deuxième place de l'étape, courue au Chili entre Antofagasta et El Salvador sur la distance de 749,0 km, dont une spéciale chronométrée de 605,0 km.

À deux jours du terminus, Coma, dont c'est la 3e victoire d'étape, compte à présent plus de 52 minutes d'avance sur Joan Barreda Bort (Honda), arrivé 5e avec 8:12 de retard sur le triple lauréat de l'épreuve.

Vainqueur pour la quatrième fois mercredi, Barreda Bort est aussi tombé, au km 250. Ses instruments de navigation ont été détruits à cette occasion.

Hors course pour le général, Cyril Despres (Yamaha) a fait l'essentiel de l'étape, notamment les passages de dunes, en compagnie de Coma, avant de se classer deuxième à 2:51.

Commencé le 5 janvier à Rosario (Argentine), le Dakar-2014 s'achève le 18 à Valparaiso (Chili).

L'écurie Mini a géré la 11e étape du Dakar-2014 autos, plaçant en tête l'Argentin Orlando Terranova et assurant son monopole sur le podium au général, où elle a décidé de figer les positions, avec Roma 1er, Peterhansel - qui était en pleine remontée - 2e et Al-Attiyah 3e. Des consignes de course ont en effet été données mercredi soir au sein du team Mini-X Raid pour ne plus tenter de modifier les positions au classement général de la veille. Sauf gros problème mécanique ou sortie de route, Roma, aux commandes de l'épreuve depuis le 9 janvier, est quasiment assuré de remporter, samedi à Valparaiso, son deuxième Dakar, le premier en autos, dix ans après son succès en motos en 2004. Deuxième au classement général derrière Roma, auteur d'une remontée impressionnante et pleine de panache ces derniers jours, le Français Stéphane Peterhansel a visiblement accusé le coup. "La tactique? C'est que c'est fini", a-t-il ainsi déclaré au micro de France Télévision avant de s'élancer. "Ça vient de la haute autorité. Je me suis amusé pendant cinq jours, maintenant je vais être obligé de freiner." Seule la Toyota Giniel De Villiers/Dirk Von Zitzewitz, 3e jeudi, a pu s'immiscer parmi les Mini aux 5 premières places de cette étape courue au Chili entre Antofagasta et El Salvador et longue de 749,0 km, dont une spéciale chronométrée de 605,0 km. Au classement général, De Villiers/Dirk Von Zitzewitz sont aussi les seuls "non-Mini" aux 8 premières places. Le directeur du Dakar "déçu" et "surpris" Le directeur du Dakar Etienne Lavigne s'est déclaré jeudi "déçu" et "surpris" par la décision de l'écurie Mini de figer les positions. "Nous n'avons pas été informés de cette décision par le team manager" (de Mini, Sven Quandt, ndlr), a-t-il souligné. "Nous sommes déçus, clairement, parce que ce n'est pas dans l'esprit de l'épreuve. On est un peu estomaqué. Ce n'est pas 'fair' (correct) du tout". "Si j'étais méchant", a ajouté Lavigne, "je dirais qu'ils (l'équipe Mini) peuvent venir récupérer le trophée tout de suite. Les plus beaux combats, ce sont les combats à la régulière, et à vaincre sans péril on triomphe sans gloire". Motos: Marc Coma triomphe et consolide sa position de leader L'Espagnol Marc Coma (KTM), malgré une chute dès la première heure de course, a remporté la 11e étape du Dakar en moto, consolidant sa première place au classement général devant son compatriote Joan Barreda Bort (Honda). Le Français Cyril Despres, cinq fois vainqueur du Dakar, a pris la deuxième place de l'étape, courue au Chili entre Antofagasta et El Salvador sur la distance de 749,0 km, dont une spéciale chronométrée de 605,0 km. À deux jours du terminus, Coma, dont c'est la 3e victoire d'étape, compte à présent plus de 52 minutes d'avance sur Joan Barreda Bort (Honda), arrivé 5e avec 8:12 de retard sur le triple lauréat de l'épreuve. Vainqueur pour la quatrième fois mercredi, Barreda Bort est aussi tombé, au km 250. Ses instruments de navigation ont été détruits à cette occasion. Hors course pour le général, Cyril Despres (Yamaha) a fait l'essentiel de l'étape, notamment les passages de dunes, en compagnie de Coma, avant de se classer deuxième à 2:51. Commencé le 5 janvier à Rosario (Argentine), le Dakar-2014 s'achève le 18 à Valparaiso (Chili).