"La grandeur de l'Atletico Mineiro est bien supérieure à celle d'Anelka", qui "a fait preuve d'un comportement non professionnel", a déclaré le directeur technique du club de Belo Horizonte, Eduardo Maluf. L'ex-joueur de West Bromwich Albion a de son côté affirmé au Koweït où il séjourne n'avoir pas signé à l'Athletico Mineiro, ni ailleurs. "Je n'ai signé pour personne, je suis en vacances", a simplement répondu mardi soir Anelka aux journalistes. Il avait refusé en arrivant lundi à Koweït, de préciser s'il avait l'intention de jouer ou non pour l'Atletico Mineiro, dont les fans rêvaient déjà de son association avec Ronaldinho. "Je suis en visite religieuse au Koweït et je ne vais pas parler de football", a répondu le joueur aux journalistes. Anelka a été invité par le ministère koweïtien des Affaires religieuses à participer à la quatrième session d'une rencontre de jeunes musulmans. Le joueur français, converti à l'islam, a reproché aux médias occidentaux de donner souvent une "image déformée" de cette religion. "Je verrai ce que me l'on proposera dans les prochaines semaines, dans les prochains mois. Et je déciderai à ce moment-là ma future destination", a-t-il toutefois confié à BeIN Sports. Nicolas Anelka souhaite en effet poursuivre sa carrière, et attend des propositions. (Belga)

"La grandeur de l'Atletico Mineiro est bien supérieure à celle d'Anelka", qui "a fait preuve d'un comportement non professionnel", a déclaré le directeur technique du club de Belo Horizonte, Eduardo Maluf. L'ex-joueur de West Bromwich Albion a de son côté affirmé au Koweït où il séjourne n'avoir pas signé à l'Athletico Mineiro, ni ailleurs. "Je n'ai signé pour personne, je suis en vacances", a simplement répondu mardi soir Anelka aux journalistes. Il avait refusé en arrivant lundi à Koweït, de préciser s'il avait l'intention de jouer ou non pour l'Atletico Mineiro, dont les fans rêvaient déjà de son association avec Ronaldinho. "Je suis en visite religieuse au Koweït et je ne vais pas parler de football", a répondu le joueur aux journalistes. Anelka a été invité par le ministère koweïtien des Affaires religieuses à participer à la quatrième session d'une rencontre de jeunes musulmans. Le joueur français, converti à l'islam, a reproché aux médias occidentaux de donner souvent une "image déformée" de cette religion. "Je verrai ce que me l'on proposera dans les prochaines semaines, dans les prochains mois. Et je déciderai à ce moment-là ma future destination", a-t-il toutefois confié à BeIN Sports. Nicolas Anelka souhaite en effet poursuivre sa carrière, et attend des propositions. (Belga)