Lance Armstrong, détenteur du record de victoires sur le Tour de France, a officiellement mis fin à sa carrière internationale en terminant dimanche la dernière étape du Tour Down Under en Australie, au terme d'une dernière semaine qui a vu des accusations de dopage refaire surface.

A 39 ans, l'Américain, septuple vainqueur du Tour de France, avait fait savoir que la compétition australienne serait sa dernière course internationale. Il ne s'attendait pas à une célébration particulière pour ses adieux, après une carrière marquée aussi par de nombreuses controverses nées d'accusations de dopage. "Je pars en sachant que j'ai donné le meilleur de moi-même et n'ai nullement besoin qu'on pose une plaque ou que l'on m'érige une statue", avait affirmé avant la course le Texan, dont l'activité sportive devrait se poursuivre par quelques courses, chez lui, aux Etats-Unis, et dans des épreuves de mountainbike et de triathlon.

"J'ai gagné sept fois le Tour de France parce que je crois qu'on a changé l'approche de notre sport", avait-il déclaré à cette occasion. "On a révolutionné la manière de s'entraîner, la force mentale dans une équipe, la façon de préparer les courses et de les courir, et la façon de vendre le sport, de raconter les histoires au monde entier".

Après le Tour Down Under, l'Américain doit notamment se rendre à Brisbane pour une course de charité pour lever des fonds pour les sinistrés des inondations en Australie.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Lance Armstrong, détenteur du record de victoires sur le Tour de France, a officiellement mis fin à sa carrière internationale en terminant dimanche la dernière étape du Tour Down Under en Australie, au terme d'une dernière semaine qui a vu des accusations de dopage refaire surface. A 39 ans, l'Américain, septuple vainqueur du Tour de France, avait fait savoir que la compétition australienne serait sa dernière course internationale. Il ne s'attendait pas à une célébration particulière pour ses adieux, après une carrière marquée aussi par de nombreuses controverses nées d'accusations de dopage. "Je pars en sachant que j'ai donné le meilleur de moi-même et n'ai nullement besoin qu'on pose une plaque ou que l'on m'érige une statue", avait affirmé avant la course le Texan, dont l'activité sportive devrait se poursuivre par quelques courses, chez lui, aux Etats-Unis, et dans des épreuves de mountainbike et de triathlon. "J'ai gagné sept fois le Tour de France parce que je crois qu'on a changé l'approche de notre sport", avait-il déclaré à cette occasion. "On a révolutionné la manière de s'entraîner, la force mentale dans une équipe, la façon de préparer les courses et de les courir, et la façon de vendre le sport, de raconter les histoires au monde entier". Après le Tour Down Under, l'Américain doit notamment se rendre à Brisbane pour une course de charité pour lever des fonds pour les sinistrés des inondations en Australie. Sportfootmagazine.be, avec Belga