"C'est un phénomène que j'ai bien connu au Bayern Munich", a relativisé le sélectionneur suisse Ottmar Hitzfeld, qui n'accorde guère d'importance à ce résultat jugé anecdotique. "Les réservistes se surpassent pour montrer qu'ils méritent de jouer, tandis que les titulaires s'efforcent surtout de ne pas se blesser..." Hitzfeld a entraîné le Bayern de 1998 à 2004, puis lors de la saison 2007-2008. Devenu sélectionneur suisse, il a mené l'équipe au mondial brésilien avec 24 points sur 30 dans le Groupe E des éliminatoires, et à la 6-ème place du ranking mondial FIFA. La Suisse entre dans le tournoi dimanche à Brasilia contre l'Equateur. Elle affrontera ensuite la France, le 20 juin à Salvador, puis le Honduras, le 25 à Manaus. Hitzfeld alignera a priori l'équipe suivante dimanche: Benaglio; Lichtsteiner, Djourou (préféré à Schär ?), Von Bergen, Rodriguez; Behrami, Inler; Shaqiri, Xhaka, Stocker; Drmic. (Belga)

"C'est un phénomène que j'ai bien connu au Bayern Munich", a relativisé le sélectionneur suisse Ottmar Hitzfeld, qui n'accorde guère d'importance à ce résultat jugé anecdotique. "Les réservistes se surpassent pour montrer qu'ils méritent de jouer, tandis que les titulaires s'efforcent surtout de ne pas se blesser..." Hitzfeld a entraîné le Bayern de 1998 à 2004, puis lors de la saison 2007-2008. Devenu sélectionneur suisse, il a mené l'équipe au mondial brésilien avec 24 points sur 30 dans le Groupe E des éliminatoires, et à la 6-ème place du ranking mondial FIFA. La Suisse entre dans le tournoi dimanche à Brasilia contre l'Equateur. Elle affrontera ensuite la France, le 20 juin à Salvador, puis le Honduras, le 25 à Manaus. Hitzfeld alignera a priori l'équipe suivante dimanche: Benaglio; Lichtsteiner, Djourou (préféré à Schär ?), Von Bergen, Rodriguez; Behrami, Inler; Shaqiri, Xhaka, Stocker; Drmic. (Belga)