Une prochaine réunion est prévue avant le 16 janvier. "La Pro League a reçu ce jour l'OH Louvain et le Standard de Liège en vue de jouer le rôle de médiateur dans l'affaire Standard de Liège - Carcela et OH Leuven - Ruytinx. Les deux clubs ont pu exposer et développer leur point de vue. Les parties ont soumis une série de propositions, qui seront à présent examinées en interne. Il a ensuite été décidé d'organiser une nouvelle rencontre, antérieure à l'Assemblée générale du jeudi 16 janvier," explique le communiqué. Lors de l'altercation le 8 décembre en championnat (0-0) entre Bjorn Ruytinx, capitaine d'OHL, et Mehdi Carcela, le joueur du Standard avait été blessé suite à une faute du Louvaniste. Carcela, qui a par ailleurs repris l'entraînement lundi, avait été expulsé pour s'être rendu justice lui-même, donnant une gifle à Ruytinx. Il avait écopé de 4 matches de suspension. Bjorn Ruytinx, lui, avait reçu une carte jaune sur l'action, mais l'Union belge l'avait suspendu 1 match pour son comportement "déplacé et incorrect" lors de l'incident. Le Standard a annoncé recourir à la justice civile pour réclamer des dommages et intérêts. La Pro League avait regretté l'initiative du Standard lui reprochant de ne pas suivre les règles internes de la Pro League. (Belga)

Une prochaine réunion est prévue avant le 16 janvier. "La Pro League a reçu ce jour l'OH Louvain et le Standard de Liège en vue de jouer le rôle de médiateur dans l'affaire Standard de Liège - Carcela et OH Leuven - Ruytinx. Les deux clubs ont pu exposer et développer leur point de vue. Les parties ont soumis une série de propositions, qui seront à présent examinées en interne. Il a ensuite été décidé d'organiser une nouvelle rencontre, antérieure à l'Assemblée générale du jeudi 16 janvier," explique le communiqué. Lors de l'altercation le 8 décembre en championnat (0-0) entre Bjorn Ruytinx, capitaine d'OHL, et Mehdi Carcela, le joueur du Standard avait été blessé suite à une faute du Louvaniste. Carcela, qui a par ailleurs repris l'entraînement lundi, avait été expulsé pour s'être rendu justice lui-même, donnant une gifle à Ruytinx. Il avait écopé de 4 matches de suspension. Bjorn Ruytinx, lui, avait reçu une carte jaune sur l'action, mais l'Union belge l'avait suspendu 1 match pour son comportement "déplacé et incorrect" lors de l'incident. Le Standard a annoncé recourir à la justice civile pour réclamer des dommages et intérêts. La Pro League avait regretté l'initiative du Standard lui reprochant de ne pas suivre les règles internes de la Pro League. (Belga)