L'approvisionnement en bière semble plus compliqué que prévu et les patrons des bars et des restaurants de Moscou ne cachent pas leur inquiétude.

"Nous ne nous attendions pas à ce que les gens ne boivent que de la bière", a expliqué un tenancier de bar. "Et pourtant, c'est bel et bien le cas et nous ne sommes plus très loin de la pénurie. Le véritable problème, c'est que les fournisseurs ne parviennent pas à gérer cette demande. La chaleur et l'atmosphère sont les principales raisons de cette forte consommation".

En raison de lois plus drastiques sur la vente d'alcool, la consommation a fortement diminué ces dix dernières années en Russie et les grandes marques internationales de bière n'auraient pas suffisamment anticipé la forte augmentation de la demande durant la compétition.

L'approvisionnement en bière semble plus compliqué que prévu et les patrons des bars et des restaurants de Moscou ne cachent pas leur inquiétude. "Nous ne nous attendions pas à ce que les gens ne boivent que de la bière", a expliqué un tenancier de bar. "Et pourtant, c'est bel et bien le cas et nous ne sommes plus très loin de la pénurie. Le véritable problème, c'est que les fournisseurs ne parviennent pas à gérer cette demande. La chaleur et l'atmosphère sont les principales raisons de cette forte consommation". En raison de lois plus drastiques sur la vente d'alcool, la consommation a fortement diminué ces dix dernières années en Russie et les grandes marques internationales de bière n'auraient pas suffisamment anticipé la forte augmentation de la demande durant la compétition.