En plus des critiques de la famille du foot belge dans son ensemble sur le maintien de la compétition à 16 avec play-offs, les clubs de D2 attaquent de front le système de descente et montée. Tout le monde a été mis dans le coup pour faire péter l'aberrant cordon sanitaire établi entre D1 et D2 : l'UEFA, le Conseil de la Concurrence et même (enfin !) l'Union belge qui ne peut plus se dérober.

Le pronostic est clair : la Ligue Pro va devoir adapter son processus concernant la descente et la montée et respecter l'éthique sportive. Cela dit, les petits clubs menacés qui ont donné leurs voix au G4 pour assurer la nouvelle réforme contre un maximum de chances de rester en D1 vont-ils toujours s'aligner derrière la réforme si on leur retire leurs privilèges ? Ne vont-ils pas la désavouer et exiger un nouveau vote ? Tout est possible dans le foot belge : notamment l'éventualité que la nouvelle réforme orchestrée par le G4 se détricote...

John Baete

En plus des critiques de la famille du foot belge dans son ensemble sur le maintien de la compétition à 16 avec play-offs, les clubs de D2 attaquent de front le système de descente et montée. Tout le monde a été mis dans le coup pour faire péter l'aberrant cordon sanitaire établi entre D1 et D2 : l'UEFA, le Conseil de la Concurrence et même (enfin !) l'Union belge qui ne peut plus se dérober. Le pronostic est clair : la Ligue Pro va devoir adapter son processus concernant la descente et la montée et respecter l'éthique sportive. Cela dit, les petits clubs menacés qui ont donné leurs voix au G4 pour assurer la nouvelle réforme contre un maximum de chances de rester en D1 vont-ils toujours s'aligner derrière la réforme si on leur retire leurs privilèges ? Ne vont-ils pas la désavouer et exiger un nouveau vote ? Tout est possible dans le foot belge : notamment l'éventualité que la nouvelle réforme orchestrée par le G4 se détricote... John Baete