La France a conservé son brevet d'invincibilité face au Brésil (depuis 1992). Les Bleus, toujours sans Evra, Ribéry ou Toulalan poursuivent leur renouveau. Emmenés par leur capitaine Alou Diarra, ils se sont imposés 1-0 grâce à un but du Madrilène Karim Benzema. Une rencontre faussée par l'exclusion à la 40e minute du milieu de terrain brésilien Hernanes, auteur d'une agression sur Benzema.

Avant cela, les Brésiliens dominaient techniquement la rencontre mais la défense française dirigée par l'excellente paire Mexès-Rami résistait bien. La physionomie du match changea bien évidemment après la carte rouge. En supériorité numérique, les Bleus se montrèrent plus offensifs. Et la récompense tomba rapidement. A la 54e, un joli numéro de Jérémy Menez sur le flanc droit suivi d'un centre parfait permit à Benzema de déflorer la marque. Par après, les Français se sont encore offert quelques occasions. Le Brésil aussi aurait pu mieux exploiter certaines phases mais Lloris n'a pas eu trop à faire. Après sa victoire contre l'Angleterre, les Bleus de Laurent Blanc accrochent une deuxième grosse nation à leur tableau de chasse et signent leur cinquième victoire d'affilée.

Première pour Biglia Le duel des extraterrestres a bel et bien eu lieu à Genève lors du match Argentine-Portugal. Cristiano Ronaldo et Lionel Messi se sont affrontés durant un peu plus d'une heure, jusqu'au remplacement du Portugais. Messi a été le premier à se mettre en vue. Il a été à l'origine du premier but argentin, servant parfaitement Angel Di Maria. Ronaldo n'était pas en reste et trompa le gardien argentin dès son premier essai, à la 22e minute. Le Lusitanien a manqué à plusieurs reprises l'occasion de s'offrir un doublé mais a été une menace jusqu'à son remplacement par Danny à l'heure de jeu. Côté argentin, Messi manqua de faire mouche sur coup franc à le 55e mais dut finalement attendre la 90e pour transformer un penalty et offrir la victoire à la sélection albiceleste. Le match restera en tout cas un superbe souvenir pour Lucas Biglia. Entré à la 79e minute, l'Anderlechtois a disputé ses premières minutes en équipe A sous le maillot argentin.

Klose, toujours là Enfin, le duel européen de la soirée était sans conteste la rencontre entre l'Allemagne et l'Italie à Dortmund. Les deux équipes ne sont pas parvenues à se départager (1-1). La Mannschaft était pourtant bien embarquée après avoir ouvert le score par l'inévitable Miroslav Klose dès la 16e. Mais la Squadra Azzura, où Buffon effectuait son retour, est revenue à la marque en fin de partie par l'entremise de Giuseppe Rossi (81e).

A noter encore la victoire des champions du Monde espagnols 1-0 face à la Colombie et la défaite de l'Autriche, futur adversaire des Diables, face aux Pays-Bas (3-1).
Jules Monnier (stg)

La France a conservé son brevet d'invincibilité face au Brésil (depuis 1992). Les Bleus, toujours sans Evra, Ribéry ou Toulalan poursuivent leur renouveau. Emmenés par leur capitaine Alou Diarra, ils se sont imposés 1-0 grâce à un but du Madrilène Karim Benzema. Une rencontre faussée par l'exclusion à la 40e minute du milieu de terrain brésilien Hernanes, auteur d'une agression sur Benzema. Avant cela, les Brésiliens dominaient techniquement la rencontre mais la défense française dirigée par l'excellente paire Mexès-Rami résistait bien. La physionomie du match changea bien évidemment après la carte rouge. En supériorité numérique, les Bleus se montrèrent plus offensifs. Et la récompense tomba rapidement. A la 54e, un joli numéro de Jérémy Menez sur le flanc droit suivi d'un centre parfait permit à Benzema de déflorer la marque. Par après, les Français se sont encore offert quelques occasions. Le Brésil aussi aurait pu mieux exploiter certaines phases mais Lloris n'a pas eu trop à faire. Après sa victoire contre l'Angleterre, les Bleus de Laurent Blanc accrochent une deuxième grosse nation à leur tableau de chasse et signent leur cinquième victoire d'affilée.Première pour Biglia Le duel des extraterrestres a bel et bien eu lieu à Genève lors du match Argentine-Portugal. Cristiano Ronaldo et Lionel Messi se sont affrontés durant un peu plus d'une heure, jusqu'au remplacement du Portugais. Messi a été le premier à se mettre en vue. Il a été à l'origine du premier but argentin, servant parfaitement Angel Di Maria. Ronaldo n'était pas en reste et trompa le gardien argentin dès son premier essai, à la 22e minute. Le Lusitanien a manqué à plusieurs reprises l'occasion de s'offrir un doublé mais a été une menace jusqu'à son remplacement par Danny à l'heure de jeu. Côté argentin, Messi manqua de faire mouche sur coup franc à le 55e mais dut finalement attendre la 90e pour transformer un penalty et offrir la victoire à la sélection albiceleste. Le match restera en tout cas un superbe souvenir pour Lucas Biglia. Entré à la 79e minute, l'Anderlechtois a disputé ses premières minutes en équipe A sous le maillot argentin. Klose, toujours là Enfin, le duel européen de la soirée était sans conteste la rencontre entre l'Allemagne et l'Italie à Dortmund. Les deux équipes ne sont pas parvenues à se départager (1-1). La Mannschaft était pourtant bien embarquée après avoir ouvert le score par l'inévitable Miroslav Klose dès la 16e. Mais la Squadra Azzura, où Buffon effectuait son retour, est revenue à la marque en fin de partie par l'entremise de Giuseppe Rossi (81e). A noter encore la victoire des champions du Monde espagnols 1-0 face à la Colombie et la défaite de l'Autriche, futur adversaire des Diables, face aux Pays-Bas (3-1). Jules Monnier (stg)