Le quotidien britannique The Guardian a révélé en fin de semaine dernière la mort de dizaines de travailleurs népalais ces dernières semaines sur les chantiers du Qatar. Le journal a affirmé que 44 travailleurs népalais au Qatar sont morts entre le 4 juin et le 8 août, en citant des documents obtenus par l'ambassade de leur pays à Doha. Le Qatar avait catégoriquement démenti lundi ces accusations. "Il n'y a pas d'esclavagisme ou de travail forcé au Qatar", avait déclaré lors d'une conférence de presse Ali Al-Marri, président du comité national des droits de l'Homme (gouvernemental). "Les informations du Guardian sont fausses et les chiffres qu'il a cités sont exagérés", avait-il ajouté. Une délégation internationale de défense des travailleurs est pour sa part attendue lundi au Qatar pour "constater les conditions de travail des migrants". (Belga)

Le quotidien britannique The Guardian a révélé en fin de semaine dernière la mort de dizaines de travailleurs népalais ces dernières semaines sur les chantiers du Qatar. Le journal a affirmé que 44 travailleurs népalais au Qatar sont morts entre le 4 juin et le 8 août, en citant des documents obtenus par l'ambassade de leur pays à Doha. Le Qatar avait catégoriquement démenti lundi ces accusations. "Il n'y a pas d'esclavagisme ou de travail forcé au Qatar", avait déclaré lors d'une conférence de presse Ali Al-Marri, président du comité national des droits de l'Homme (gouvernemental). "Les informations du Guardian sont fausses et les chiffres qu'il a cités sont exagérés", avait-il ajouté. Une délégation internationale de défense des travailleurs est pour sa part attendue lundi au Qatar pour "constater les conditions de travail des migrants". (Belga)