Cette somme sera consacrée au fonctionnement et à l'encadrement du sport de haut niveau. En outre, les clubs francophones de hockey vont recevoir un montant total de 160.350 euros consacrés à la formation des jeunes. Trois critères seront pris en compte pour l'octroi de cette subvention annuelle: le nombre de jeunes, le nombre d'équipes et le nombre d'arbitres brevetés. La Fédération Wallonie-Bruxelles a également dégagé dix emplois APE dont huit seront dédiés directement à l'accompagnement des clubs. Porté par les résultats des Red Lions et des Red Panthers, le hockey belge est en plein essor. Le nombre de joueurs est passé de 12.000 en 2000 à 32.000 actuellement. Au sud du pays, on recense 18.000 affiliés, pour 37 clubs. Des clubs qui ont parfois du mal à satisfaire cette demande grandissante. Ainsi, 16 clubs sont en saturation tandis que 10 autres ont dû créer des listes d'attente. Au niveau des infrastrcutures, des terrains synthétiques vont être construits ou rénovés à Ittre, Nivelles, Louvain-la-Neuve, Mons, Perwez, Namur, Rixensart, Embourg et Arlon. Deux terrains vont aussi être construits au Centre ADEPS d'Auderghem, où sera installé à terme le "Centre national du hockey". (Belga)

Cette somme sera consacrée au fonctionnement et à l'encadrement du sport de haut niveau. En outre, les clubs francophones de hockey vont recevoir un montant total de 160.350 euros consacrés à la formation des jeunes. Trois critères seront pris en compte pour l'octroi de cette subvention annuelle: le nombre de jeunes, le nombre d'équipes et le nombre d'arbitres brevetés. La Fédération Wallonie-Bruxelles a également dégagé dix emplois APE dont huit seront dédiés directement à l'accompagnement des clubs. Porté par les résultats des Red Lions et des Red Panthers, le hockey belge est en plein essor. Le nombre de joueurs est passé de 12.000 en 2000 à 32.000 actuellement. Au sud du pays, on recense 18.000 affiliés, pour 37 clubs. Des clubs qui ont parfois du mal à satisfaire cette demande grandissante. Ainsi, 16 clubs sont en saturation tandis que 10 autres ont dû créer des listes d'attente. Au niveau des infrastrcutures, des terrains synthétiques vont être construits ou rénovés à Ittre, Nivelles, Louvain-la-Neuve, Mons, Perwez, Namur, Rixensart, Embourg et Arlon. Deux terrains vont aussi être construits au Centre ADEPS d'Auderghem, où sera installé à terme le "Centre national du hockey". (Belga)