Il y a une semaine, l'hôpital de Grenoble avait démenti une rumeur sur une mort de l'ex-champion, diffusée via les réseaux sociaux. "La famille continue de croire très fortement à la guérison de Michael et accorde son entière confiance à l'équipe des médecins, des infirmiers et des aides-soignants. L'important n'est pas la rapidité du processus, mais que celui-ci se déroule de façon continue et contrôlée", a en effet déclaré la porte-parole, Sabine Kehm, dans un communiqué. Le pilote allemand "se trouve toujours dans une phase de réveil" après avoir été plongé dans un coma artificiel à la suite d'un accident de ski à Méribel, dans les Alpes françaises, le 29 décembre, précise-t-elle. Le quotidien allemand Bild écrivait dans son édition mercredi que Michael Schumacher avait contracté une infection pulmonaire la semaine dernière, précisant que les conséquences de cette infection pour l'état de santé du septuple champion de F1 n'étaient pas prévisibles. Interrogée par Bild, Sabine Kehm avait refusé de commenter ce qu'elle a qualifié de "spéculations". "Comme nous l'avons déjà assuré depuis le début, nous continuerons à donner des informations décisives sur l'état de santé de Michael. Et nous sommes conscients que cette phase de réveil peut être longue. Aucune journée ne se ressemble", ajoute Mme Kehm. (Belga)

Il y a une semaine, l'hôpital de Grenoble avait démenti une rumeur sur une mort de l'ex-champion, diffusée via les réseaux sociaux. "La famille continue de croire très fortement à la guérison de Michael et accorde son entière confiance à l'équipe des médecins, des infirmiers et des aides-soignants. L'important n'est pas la rapidité du processus, mais que celui-ci se déroule de façon continue et contrôlée", a en effet déclaré la porte-parole, Sabine Kehm, dans un communiqué. Le pilote allemand "se trouve toujours dans une phase de réveil" après avoir été plongé dans un coma artificiel à la suite d'un accident de ski à Méribel, dans les Alpes françaises, le 29 décembre, précise-t-elle. Le quotidien allemand Bild écrivait dans son édition mercredi que Michael Schumacher avait contracté une infection pulmonaire la semaine dernière, précisant que les conséquences de cette infection pour l'état de santé du septuple champion de F1 n'étaient pas prévisibles. Interrogée par Bild, Sabine Kehm avait refusé de commenter ce qu'elle a qualifié de "spéculations". "Comme nous l'avons déjà assuré depuis le début, nous continuerons à donner des informations décisives sur l'état de santé de Michael. Et nous sommes conscients que cette phase de réveil peut être longue. Aucune journée ne se ressemble", ajoute Mme Kehm. (Belga)