Le Portugais Sergio Paulinho (RadioShack) a remporté mercredi la 10e étape du Tour de France, longue de 179 km entre Chambéry et Gap. Il a devancé au sprint son dernier compagnon d'échappée le Belarus Vasil Kirijenka (Caisse d'Epargne). Dries Devenyns (Quick Step) s'est adjugé le sprint, à trois, pour la 3e place à 1:29 devant le Français Pierre Rolland (BBox) et l'autre Belge, Mario Aerts (Omega Pharma-Lotto), 5e à 1:33. Le Français Maxime Bouet (AG2R), dernier membre de la longue échappée du jour, a pris la 6e place à 3:19.

L'étape, disputée sous la canicule à une faible allure, a été animée par une échappée partie au km 35 à l'initiative de Mario Aerts qui a remporté de nouveau le prix de la combativité. Elle réunit d'abord quatre coureurs rejoints ensuite par deux autres.

Il s'agit du 9e succès d'étape portugais dans le Tour, le premier de Paulinho et le premier de l'équipe RadioShack de Lance Armstrong. Le peloton est resté sagement groupé derrière, aucun des attaquants du jour n'étant bien placé au classement général, et est arrivé avec un retard de plus de 14 minutes.

Le Luxembourgeois Andy Schleck (Saxo Bank) conserve le maillot jaune avec 41 secondes d'avance sur l'Espagnol Alberto Contador (Astana) et 2:45 sur l'Espagnol Samuel Sanchez (Euskatel). Jürgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto) reste 5e du général à 3:31.

Sportmagazine.be, avec Belga

Le Portugais Sergio Paulinho (RadioShack) a remporté mercredi la 10e étape du Tour de France, longue de 179 km entre Chambéry et Gap. Il a devancé au sprint son dernier compagnon d'échappée le Belarus Vasil Kirijenka (Caisse d'Epargne). Dries Devenyns (Quick Step) s'est adjugé le sprint, à trois, pour la 3e place à 1:29 devant le Français Pierre Rolland (BBox) et l'autre Belge, Mario Aerts (Omega Pharma-Lotto), 5e à 1:33. Le Français Maxime Bouet (AG2R), dernier membre de la longue échappée du jour, a pris la 6e place à 3:19. L'étape, disputée sous la canicule à une faible allure, a été animée par une échappée partie au km 35 à l'initiative de Mario Aerts qui a remporté de nouveau le prix de la combativité. Elle réunit d'abord quatre coureurs rejoints ensuite par deux autres. Il s'agit du 9e succès d'étape portugais dans le Tour, le premier de Paulinho et le premier de l'équipe RadioShack de Lance Armstrong. Le peloton est resté sagement groupé derrière, aucun des attaquants du jour n'étant bien placé au classement général, et est arrivé avec un retard de plus de 14 minutes. Le Luxembourgeois Andy Schleck (Saxo Bank) conserve le maillot jaune avec 41 secondes d'avance sur l'Espagnol Alberto Contador (Astana) et 2:45 sur l'Espagnol Samuel Sanchez (Euskatel). Jürgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto) reste 5e du général à 3:31.Sportmagazine.be, avec Belga