"Tout est maintenant prévu pour jouer en été les 64 rencontres se déroulant sur le territoire du Qatar." a expliqué Joseph Blatter à la BBC. Cette déclaration doit mettre un terme aux débats sur l'éventualité de jouer la Coupe du Monde en hiver.

Cette hypothèse est apparue après la nomination du Qatar pour l'organisation du Mondial en 2022. Beaucoup craignent que les températures élevées (jusqu'à 40°) en juin et juillet ne nuisent aux joueurs et donc au spectacle.

Le président de la FIFA a nié être favorable à la Coupe du Monde en hiver. "Qui a parlé en premier de jouer en hiver? C'était Franz Beckenbauer, puis Michel Platini, puis la FIFPro, le syndicat mondial des joueurs professionnels. Je n'ai aucun avis sur la question. J'ai juste dit que l'hiver, ce n'était pas seulement janvier ou février, mais aussi novembre ou décembre. Jouer en janvier ou en février nous ferait entrer en conflit avec le CIO (les Jeux Olympiques d'hiver auraient lieu à la même période, ndlr) dont je suis membre."

Il s'agit là d'un beau changement de cap de la part du président de la FIFA qui avait annoncé le 7 janvier dernier "qu'il s'attendait à jouer le Mondial en hiver parce que quand vous jouez au football vous devez protéger les principaux acteurs, les joueurs."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Tout est maintenant prévu pour jouer en été les 64 rencontres se déroulant sur le territoire du Qatar." a expliqué Joseph Blatter à la BBC. Cette déclaration doit mettre un terme aux débats sur l'éventualité de jouer la Coupe du Monde en hiver. Cette hypothèse est apparue après la nomination du Qatar pour l'organisation du Mondial en 2022. Beaucoup craignent que les températures élevées (jusqu'à 40°) en juin et juillet ne nuisent aux joueurs et donc au spectacle. Le président de la FIFA a nié être favorable à la Coupe du Monde en hiver. "Qui a parlé en premier de jouer en hiver? C'était Franz Beckenbauer, puis Michel Platini, puis la FIFPro, le syndicat mondial des joueurs professionnels. Je n'ai aucun avis sur la question. J'ai juste dit que l'hiver, ce n'était pas seulement janvier ou février, mais aussi novembre ou décembre. Jouer en janvier ou en février nous ferait entrer en conflit avec le CIO (les Jeux Olympiques d'hiver auraient lieu à la même période, ndlr) dont je suis membre." Il s'agit là d'un beau changement de cap de la part du président de la FIFA qui avait annoncé le 7 janvier dernier "qu'il s'attendait à jouer le Mondial en hiver parce que quand vous jouez au football vous devez protéger les principaux acteurs, les joueurs." Sportfootmagazine.be, avec Belga