Il n'y a pas eu de miracle pour la Belgique face à l'Allemagne, mardi. Les Diables Rouges se sont inclinés 3-1 à Düsseldorf alors que la Turquie s'est imposée 1-0 face à l'Azerbaïdjan, ce qui élimine les hommes de Georges Leekens de la course à la qualification pour l'Euro 2012 en Ukraine et en Pologne.

La Belgique restait sur onze matches sans défaite. L'Allemagne, elle, a remporté les dix rencontres de sa campagne qualificative.

La Belgique avait pourtant très bien débuté la partie, avec un pressing très haut. Kompany frappait à côté (12e), tout comme Schürrle (14e, 26e). Mignolet réalisait ensuite un arrêt de grande classe face à Gomez, parti dans le dos des défenseurs belge (29e). L'Allemagne ouvrait la marque sur le coup de coin consécutif à cette phase, d'une frappe puissante sous la barre d'Özil (30e). Les espoirs belges étaient réduits à néant trois minutes plus tard, quand Schürrle s'en allait tromper Mignolet en contre-attaque (33e).

Vertonghen recevait l'occasion de réduire la marque, mais sa frappe du droit passait de très peu à côté de la cage défendue par Neuer (42e). Mignolet remportait un second face à face avec Gomez juste avant le repos (45e).

La seconde période ne pouvait pas débuter plus mal pour la Belgique puisqu'une jolie combinaison allemande permettait à Gomez de donner trois buts d'avance à la Mannschaft (48e). Lukaku, monté au jeu, obligeait Neuer à se coucher (68e). A quatre minutes du terme, Fellaini sauvait l'honneur belge d'un coup de tête victorieux (86e).

De Camargo : "Garder cette ambiance et changer les résultats"

Igor De Camargo était évidemment très déçu à l'issue de la défaite de la Belgique face à l'Allemagne : "Ca fait mal au coeur", a-t-il déclaré sur la RTBF.

"L'Allemagne était un peu endormie en début de partie, a ajouté un De Camargo privé de cette partie suite à une blessure au genou. Nous avons très bien débuté, avant que l'Allemagne ne se réveille après environ 20 minutes de jeu. Les Allemands sont toujours restés calmes, cherchant à marquer sans vouloir forcer."

De Camargo était impressionné par la performance vocale des 5.000 supporters belges dans le stade de Düsseldorf : "Nous devons dire merci à nos supporters pour leur soutien. Ca fait très plaisir et nous espérons que ça va continuer en vue de la campagne qualificative pour la Coupe du monde au Brésil en 2014. Nous devrons conserver l'ambiance qui règne au sein du groupe et changer les résultats. Nous avons beaucoup progressé au cours de cette campagne."

Georges Leekens : "Encore un peu jeune et inexpérimenté"

"Nous avons vu que la petite Belgique peut aussi jouer au football, estime Georges Leekens, coach des Diables Rouges. On l'a prouvé dans les 25 premières minutes. Peut-être que nous sommes encore un peu jeune et inexpérimenté."

La Belgique n'est pas parvenue à créer la surprise en Allemagne et passe pour la cinquième fois d'affilée à côté d'un grand tournoi en loupant les barrages pour l'Euro 2012. Le coach fédéral n'avait pourtant pas l'air abattu après la défaite 3-1 face à une Mannschaft supérieure : "Nous étions face à un adversaire qui évolue à très haut niveau, avec beaucoup de maturité, a-t-il déclaré au micro de Sporza. Il faut jouer au top niveau face à une telle équipe, ce que nous avons fait durant les 20 premières minutes du match."

"Nous avons produit à ce moment du bon football avant de laisser des espaces, a-t-il enchaîné. Mais je ne peux pas reprocher grand chose à mes joueurs. Nous nous sommes très bien battus et disposons d'un groupe fantastique. Ma déception est évidemment énorme. Nous avons très mal débuté la campagne. Nous avons encore subi quelques contre-performances, mais tout de même maintenu le suspense jusqu'à cette dernière journée. Qui pensait ça il y a quatre mois ? Ce groupe est en pleine évolution."

"Nous ne voulions pas qu'il soit dit, en tout cas, que nous terminions les qualifications sur une performance médiocre, souligne quant à lui Joachim Löw, sélectionneur de l'Allemagne. Nous n'avons pas gagné le match pour les Turcs mais pour nous. Les Belges n'avaient rien à perdre. Ils étaient très motivés."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Il n'y a pas eu de miracle pour la Belgique face à l'Allemagne, mardi. Les Diables Rouges se sont inclinés 3-1 à Düsseldorf alors que la Turquie s'est imposée 1-0 face à l'Azerbaïdjan, ce qui élimine les hommes de Georges Leekens de la course à la qualification pour l'Euro 2012 en Ukraine et en Pologne.La Belgique restait sur onze matches sans défaite. L'Allemagne, elle, a remporté les dix rencontres de sa campagne qualificative.La Belgique avait pourtant très bien débuté la partie, avec un pressing très haut. Kompany frappait à côté (12e), tout comme Schürrle (14e, 26e). Mignolet réalisait ensuite un arrêt de grande classe face à Gomez, parti dans le dos des défenseurs belge (29e). L'Allemagne ouvrait la marque sur le coup de coin consécutif à cette phase, d'une frappe puissante sous la barre d'Özil (30e). Les espoirs belges étaient réduits à néant trois minutes plus tard, quand Schürrle s'en allait tromper Mignolet en contre-attaque (33e). Vertonghen recevait l'occasion de réduire la marque, mais sa frappe du droit passait de très peu à côté de la cage défendue par Neuer (42e). Mignolet remportait un second face à face avec Gomez juste avant le repos (45e).La seconde période ne pouvait pas débuter plus mal pour la Belgique puisqu'une jolie combinaison allemande permettait à Gomez de donner trois buts d'avance à la Mannschaft (48e). Lukaku, monté au jeu, obligeait Neuer à se coucher (68e). A quatre minutes du terme, Fellaini sauvait l'honneur belge d'un coup de tête victorieux (86e).De Camargo : "Garder cette ambiance et changer les résultats"Igor De Camargo était évidemment très déçu à l'issue de la défaite de la Belgique face à l'Allemagne : "Ca fait mal au coeur", a-t-il déclaré sur la RTBF."L'Allemagne était un peu endormie en début de partie, a ajouté un De Camargo privé de cette partie suite à une blessure au genou. Nous avons très bien débuté, avant que l'Allemagne ne se réveille après environ 20 minutes de jeu. Les Allemands sont toujours restés calmes, cherchant à marquer sans vouloir forcer."De Camargo était impressionné par la performance vocale des 5.000 supporters belges dans le stade de Düsseldorf : "Nous devons dire merci à nos supporters pour leur soutien. Ca fait très plaisir et nous espérons que ça va continuer en vue de la campagne qualificative pour la Coupe du monde au Brésil en 2014. Nous devrons conserver l'ambiance qui règne au sein du groupe et changer les résultats. Nous avons beaucoup progressé au cours de cette campagne."Georges Leekens : "Encore un peu jeune et inexpérimenté""Nous avons vu que la petite Belgique peut aussi jouer au football, estime Georges Leekens, coach des Diables Rouges. On l'a prouvé dans les 25 premières minutes. Peut-être que nous sommes encore un peu jeune et inexpérimenté."La Belgique n'est pas parvenue à créer la surprise en Allemagne et passe pour la cinquième fois d'affilée à côté d'un grand tournoi en loupant les barrages pour l'Euro 2012. Le coach fédéral n'avait pourtant pas l'air abattu après la défaite 3-1 face à une Mannschaft supérieure : "Nous étions face à un adversaire qui évolue à très haut niveau, avec beaucoup de maturité, a-t-il déclaré au micro de Sporza. Il faut jouer au top niveau face à une telle équipe, ce que nous avons fait durant les 20 premières minutes du match.""Nous avons produit à ce moment du bon football avant de laisser des espaces, a-t-il enchaîné. Mais je ne peux pas reprocher grand chose à mes joueurs. Nous nous sommes très bien battus et disposons d'un groupe fantastique. Ma déception est évidemment énorme. Nous avons très mal débuté la campagne. Nous avons encore subi quelques contre-performances, mais tout de même maintenu le suspense jusqu'à cette dernière journée. Qui pensait ça il y a quatre mois ? Ce groupe est en pleine évolution.""Nous ne voulions pas qu'il soit dit, en tout cas, que nous terminions les qualifications sur une performance médiocre, souligne quant à lui Joachim Löw, sélectionneur de l'Allemagne. Nous n'avons pas gagné le match pour les Turcs mais pour nous. Les Belges n'avaient rien à perdre. Ils étaient très motivés."Sportfootmagazine.be, avec Belga