La Belgique a pris la mesure des Etats-Unis sur le score de 1-0, mardi soir en match amical au Stade Roi Baudouin, à Bruxelles. Nicolas Lombaerts a inscrit le seul et unique but de la partie.

"Cela fait toujours plaisir de marquer", reconnaît Lombaerts, le héros de la soirée. "C'est bien de terminer sur une note positive. Mais cela n'efface pas la terrible déception de Bakou (1-1 en Azerbaïdjan) ", admet-il. "On peut vraiment dire qu'on a laissé passer une chance unique là-bas. Surtout après le nul blanc de Vienne (Autriche-Turquie 0-0) aujourd'hui..." Pour sa part, le capitaine des Diables, Vincent Kompany, se félicitait que l'équipe n'ait pas encaissé de but. "Nous sommes parvenus à conserver le nul derrière aujourd'hui et c'est une forme de consécration. Nous ne défendons jamais mal, on ne concède que très peu d'occasions. Le résultat face à l'Azerbaïdjan était mauvais, mais on ne pourra pas revenir dessus." Pour Timmy Simons, qui fêtait hier soir sa 86e sélection égalant ainsi Gerets et Van der Elst et se rapprochant un peu plus du record de Ceulemans (96), les Belges ont fait ce qu'il fallait. "Le plus important était de réagir énergiquement après le couac de Bakou. Gagner n'était pourtant pas si évident après le long voyage de retour d'Azerbaïdjan et la lourde déception ramenée dans nos bagages. En plus de cela cette équipe américaine m'a très fortement impressionné. Non, franchement, ce n'était pas facile du tout..." Des Diables dominateurs
Le match débuta en mode mineur et sur un rythme peu élevé. Il fallut ainsi attendre la 26e minute et un tir de Simons détourné par Howard pour assister à la première véritable occasion de la partie. Même si un coup-franc de Dempsey n'était pas passé très loin du but de Mignolet (18e).

Les Diables Rouges mirent ensuite la pression sur la défense américaine et se ménagèrent plusieurs occasions, via Hazard (30e) et Fellaini (34e) notamment. Bocanegra fut lui tout près de marquer contre son camp (31e). Les deux équipes rentrèrent aux vestiaires sur un score vierge.

L'équipe belge reprit sa marche en avant dès le début de la seconde période, face à des Américains peu inspirés. Le seul et unique but de la partie tomba peu avant l'heure de jeu. Fellaini dévia une longue rentrée de Ciman vers Lombaerts. Le joueur du Zénit Saint-Pétersbourg ne se posa pas de questions et trompa Howard d'une frappe puissante pour inscrire son second but sous la vareuse des Diables Rouges (55e).

La Belgique ne réussit ensuite pas à se mettre à l'abri, et échappa même de peu à l'égalisation à quatre minutes du terme, le but américain étant logiquement annulé pour hors-jeu (86e).

Un mince espoir de qualification
L'Autriche et la Turquie se sont quittées sur un nul blanc en match de qualifications pour l'Euro 2012 dans le groupe A. Un partage turc qui laisse encore une mince chance de qualification à la Belgique.

A noter qu'Arda Turan a manqué la conversion d'un penalty pour la Turquie dans les arrêts de jeu.

La Turquie totalise désormais 14 points, contre 12 à la Belgique. Les Diables Rouges devront réaliser le 6 sur 6 et compter sur au minimum une défaite des Turcs, alors qu'il reste deux rencontres à disputer.

La Turquie accueillera l'Allemagne et l'Azerbaïdjan, alors que la Belgique affrontera le Kazakhstan à domicile avant de se rendre en Allemagne.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

La Belgique a pris la mesure des Etats-Unis sur le score de 1-0, mardi soir en match amical au Stade Roi Baudouin, à Bruxelles. Nicolas Lombaerts a inscrit le seul et unique but de la partie. "Cela fait toujours plaisir de marquer", reconnaît Lombaerts, le héros de la soirée. "C'est bien de terminer sur une note positive. Mais cela n'efface pas la terrible déception de Bakou (1-1 en Azerbaïdjan) ", admet-il. "On peut vraiment dire qu'on a laissé passer une chance unique là-bas. Surtout après le nul blanc de Vienne (Autriche-Turquie 0-0) aujourd'hui..." Pour sa part, le capitaine des Diables, Vincent Kompany, se félicitait que l'équipe n'ait pas encaissé de but. "Nous sommes parvenus à conserver le nul derrière aujourd'hui et c'est une forme de consécration. Nous ne défendons jamais mal, on ne concède que très peu d'occasions. Le résultat face à l'Azerbaïdjan était mauvais, mais on ne pourra pas revenir dessus." Pour Timmy Simons, qui fêtait hier soir sa 86e sélection égalant ainsi Gerets et Van der Elst et se rapprochant un peu plus du record de Ceulemans (96), les Belges ont fait ce qu'il fallait. "Le plus important était de réagir énergiquement après le couac de Bakou. Gagner n'était pourtant pas si évident après le long voyage de retour d'Azerbaïdjan et la lourde déception ramenée dans nos bagages. En plus de cela cette équipe américaine m'a très fortement impressionné. Non, franchement, ce n'était pas facile du tout..." Des Diables dominateurs Le match débuta en mode mineur et sur un rythme peu élevé. Il fallut ainsi attendre la 26e minute et un tir de Simons détourné par Howard pour assister à la première véritable occasion de la partie. Même si un coup-franc de Dempsey n'était pas passé très loin du but de Mignolet (18e). Les Diables Rouges mirent ensuite la pression sur la défense américaine et se ménagèrent plusieurs occasions, via Hazard (30e) et Fellaini (34e) notamment. Bocanegra fut lui tout près de marquer contre son camp (31e). Les deux équipes rentrèrent aux vestiaires sur un score vierge. L'équipe belge reprit sa marche en avant dès le début de la seconde période, face à des Américains peu inspirés. Le seul et unique but de la partie tomba peu avant l'heure de jeu. Fellaini dévia une longue rentrée de Ciman vers Lombaerts. Le joueur du Zénit Saint-Pétersbourg ne se posa pas de questions et trompa Howard d'une frappe puissante pour inscrire son second but sous la vareuse des Diables Rouges (55e). La Belgique ne réussit ensuite pas à se mettre à l'abri, et échappa même de peu à l'égalisation à quatre minutes du terme, le but américain étant logiquement annulé pour hors-jeu (86e). Un mince espoir de qualification L'Autriche et la Turquie se sont quittées sur un nul blanc en match de qualifications pour l'Euro 2012 dans le groupe A. Un partage turc qui laisse encore une mince chance de qualification à la Belgique. A noter qu'Arda Turan a manqué la conversion d'un penalty pour la Turquie dans les arrêts de jeu. La Turquie totalise désormais 14 points, contre 12 à la Belgique. Les Diables Rouges devront réaliser le 6 sur 6 et compter sur au minimum une défaite des Turcs, alors qu'il reste deux rencontres à disputer. La Turquie accueillera l'Allemagne et l'Azerbaïdjan, alors que la Belgique affrontera le Kazakhstan à domicile avant de se rendre en Allemagne. Sportfootmagazine.be, avec Belga