Selon Bernie Ecclestone, patron de la Formule 1, une décision concernant le maintien ou l'annulation du Grand Prix sera prise la semaine prochaine. "Nous allons garder un oeil sur la situation et prendre une décision rapidement. Cependant, le Prince (ndlr: Salman bin Isa Al Khalifa) n'en sait pas plus que vous et moi" a précisé Ecclestone.

Le petit état du Golfe subit une vague de contestations de plus en plus grande. Celle-ci a forcé les organisateurs du GP2 (antichambre de la F1) à annuler la deuxième manche de la série qui devait se dérouler ce week-end à Bahreïn "pour cas de force majeure".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Selon Bernie Ecclestone, patron de la Formule 1, une décision concernant le maintien ou l'annulation du Grand Prix sera prise la semaine prochaine. "Nous allons garder un oeil sur la situation et prendre une décision rapidement. Cependant, le Prince (ndlr: Salman bin Isa Al Khalifa) n'en sait pas plus que vous et moi" a précisé Ecclestone. Le petit état du Golfe subit une vague de contestations de plus en plus grande. Celle-ci a forcé les organisateurs du GP2 (antichambre de la F1) à annuler la deuxième manche de la série qui devait se dérouler ce week-end à Bahreïn "pour cas de force majeure". Sportfootmagazine.be, avec Belga