Le dossier de la reprise date de l'été 2012. A l'époque le matricule 246, mis en faillite à l'automne 2011, avait été repris in-extremis par un groupe d'investisseurs menés par l'actuel président Adem Sahin, entrepreneur local et dirigeant, jusque là de la JS Turque. Cette reprise avait permis au club, relégué à l'époque en Promotion après une saison au cours de laquelle il avait été interdit de jeu, d'éviter la radiation. La commission de contrôle de l'Union belge avait jugé, il y a plusieurs mois, la cession du patrimoine du club irrégulière. Les dirigeants du club de La Neuville avaient déjà annoncé qu'ils iraient probablement en évocation, si la décision d'appel ne leur était pas favorable. Cependant cette évocation ne suspend pas la décision prise vendredi. La commission d'appel a également abordé la cession de patrimoine de l'UR Namur (Promotion D) dont la régularité a été confirmée. (Belga)

Le dossier de la reprise date de l'été 2012. A l'époque le matricule 246, mis en faillite à l'automne 2011, avait été repris in-extremis par un groupe d'investisseurs menés par l'actuel président Adem Sahin, entrepreneur local et dirigeant, jusque là de la JS Turque. Cette reprise avait permis au club, relégué à l'époque en Promotion après une saison au cours de laquelle il avait été interdit de jeu, d'éviter la radiation. La commission de contrôle de l'Union belge avait jugé, il y a plusieurs mois, la cession du patrimoine du club irrégulière. Les dirigeants du club de La Neuville avaient déjà annoncé qu'ils iraient probablement en évocation, si la décision d'appel ne leur était pas favorable. Cependant cette évocation ne suspend pas la décision prise vendredi. La commission d'appel a également abordé la cession de patrimoine de l'UR Namur (Promotion D) dont la régularité a été confirmée. (Belga)