Le champion 2010 contre le champion 2009, la saison 2010-11 ne pouvait se trouver de plus belle entrée en matière avec ce Bayern Munich-Wolfsburg vendredi.

Avec ses huit internationaux allemands, 3e du Mondial-2010, et ses trois Néerlandais, vice-champions du monde 2010, l'ogre bavarois est sans surprise le grand favori de la saison.

Son entraîneur Louis van Gaal a déjà prévenu la concurrence que son équipe serait encore plus redoutable que la saison dernière où, après des débuts médiocres, elle avait fait la loi en Allemagne avec le doublé Coupe/Championnat et retrouvé son prestige en Europe avant de s'incliner en finale de la Ligue des champions.

"Certains joueurs n'évoluaient pas à leur poste de prédilection comme Badstuber et d'autres seront plus en forme physiquement comme Ribéry", explique le Néerlandais, dont le contrat expire en juin.

Malgré la longue absence sur blessure d'Arjen Robben au moins jusqu'à octobre, les dirigeants bavarois n'ont pas renforcé leur équipe, présentant les retours de prêt de Kroos (Leverkusen), Braafheid (Celtic Glasgow) et Breno (Nuremberg) comme des transferts de choix.

Même la fébrilité de leur défense, notamment face à l'Inter Milan (0-2) en finale de la C1, ne les inquiète pas.

Poil à gratter


Après ses paris réussis en 2010 avec Thomas Müller et Holger Badstuber, replacé cette saison en défense centrale, Van Gaal veut confier le poste de latéral gauche à un autre "gamin", Diego Contento, 20 ans.

Avec le sens tactique de son entraîneur, ses stars, dont un Ribéry revanchard, et sa profondeur de banc --Mario Gomez et/ou Miroslav Klose seront remplaçants--, le Bayern, vainqueur de six des dix derniers titres, a de la marge.

Wolfsburg qui a convaincu son buteur Edin Dzeko de résister aux offres italiennes et espagnoles, devrait avoir du mal vendredi et tout au long de la saison à suivre le rythme des Bavarois.

Samedi, le vice-champion d'Allemagne Schalke 04 se rend à Hambourg pour un duel entre deux prétendants au titre et deux buteurs patentés passés par le Real Madrid, Raul et Ruud van Nistelrooy.

Après seize saisons au Real, l'Espagnol de 33 ans veut offrir à Schalke 04 son premier titre de champion depuis 1958.

Habituel poil à gratter du Bayern malgré ses moyens financiers limités, le Werder Brême qui a laissé mardi son meneur de jeu Mesut Özil rejoindre le Real Madrid, se déplace à Hoffenheim.

Les deux promus, St. Pauli et Kaiserslautern, feront leur retour en Bundesliga à l'extérieur, à Fribourg pour l'atypique club des quartiers populaires d'Hambourg et à Cologne pour les Diables rouges.

Enfin, Michael Ballack disputera dimanche son premier match de Bundesliga depuis mai 2006. Le nouveau meneur de jeu du Bayer Leverkusen peut s'attendre à une réception hostile à Dortmund, mais à 33 ans et avec ses 98 sélections en équipe d'Allemagne, il en a vu d'autres et doit montrer qu'il est loin d'être en pré-retraite.

SportMagazine.be, avec Belga

Le champion 2010 contre le champion 2009, la saison 2010-11 ne pouvait se trouver de plus belle entrée en matière avec ce Bayern Munich-Wolfsburg vendredi. Avec ses huit internationaux allemands, 3e du Mondial-2010, et ses trois Néerlandais, vice-champions du monde 2010, l'ogre bavarois est sans surprise le grand favori de la saison. Son entraîneur Louis van Gaal a déjà prévenu la concurrence que son équipe serait encore plus redoutable que la saison dernière où, après des débuts médiocres, elle avait fait la loi en Allemagne avec le doublé Coupe/Championnat et retrouvé son prestige en Europe avant de s'incliner en finale de la Ligue des champions. "Certains joueurs n'évoluaient pas à leur poste de prédilection comme Badstuber et d'autres seront plus en forme physiquement comme Ribéry", explique le Néerlandais, dont le contrat expire en juin. Malgré la longue absence sur blessure d'Arjen Robben au moins jusqu'à octobre, les dirigeants bavarois n'ont pas renforcé leur équipe, présentant les retours de prêt de Kroos (Leverkusen), Braafheid (Celtic Glasgow) et Breno (Nuremberg) comme des transferts de choix. Même la fébrilité de leur défense, notamment face à l'Inter Milan (0-2) en finale de la C1, ne les inquiète pas. Poil à gratter Après ses paris réussis en 2010 avec Thomas Müller et Holger Badstuber, replacé cette saison en défense centrale, Van Gaal veut confier le poste de latéral gauche à un autre "gamin", Diego Contento, 20 ans. Avec le sens tactique de son entraîneur, ses stars, dont un Ribéry revanchard, et sa profondeur de banc --Mario Gomez et/ou Miroslav Klose seront remplaçants--, le Bayern, vainqueur de six des dix derniers titres, a de la marge. Wolfsburg qui a convaincu son buteur Edin Dzeko de résister aux offres italiennes et espagnoles, devrait avoir du mal vendredi et tout au long de la saison à suivre le rythme des Bavarois. Samedi, le vice-champion d'Allemagne Schalke 04 se rend à Hambourg pour un duel entre deux prétendants au titre et deux buteurs patentés passés par le Real Madrid, Raul et Ruud van Nistelrooy. Après seize saisons au Real, l'Espagnol de 33 ans veut offrir à Schalke 04 son premier titre de champion depuis 1958. Habituel poil à gratter du Bayern malgré ses moyens financiers limités, le Werder Brême qui a laissé mardi son meneur de jeu Mesut Özil rejoindre le Real Madrid, se déplace à Hoffenheim. Les deux promus, St. Pauli et Kaiserslautern, feront leur retour en Bundesliga à l'extérieur, à Fribourg pour l'atypique club des quartiers populaires d'Hambourg et à Cologne pour les Diables rouges. Enfin, Michael Ballack disputera dimanche son premier match de Bundesliga depuis mai 2006. Le nouveau meneur de jeu du Bayer Leverkusen peut s'attendre à une réception hostile à Dortmund, mais à 33 ans et avec ses 98 sélections en équipe d'Allemagne, il en a vu d'autres et doit montrer qu'il est loin d'être en pré-retraite. SportMagazine.be, avec Belga