L'ancien entraineur à succès Enzo Bearzot s'est éteint à l'âge de 83 ans. Il a mené les Italiens au titre suprême de champion du monde en 1982 en Espagne, couronnant un parcours à la tête de la Squadra Azzurra qu'il avait entamé en 1975. Cet ancien professionnel à l'Inter Milan détient le record de matches comme entraîneur national italien: 104.

"Le football est avant tout un jeu" restait la devise d'un entraîneur devenu champion du monde en se basant sur un jeu offensif emballant, qui avait notamment dominé le Brésil, l'Argentine et l'Allemagne au Mondial 1982.

Joueur, il a accompli l'essentiel de sa carrière entre l'Inter Milan et le Torino, et a consacré sa vie d'entraîneur aux équipes nationales italiennes, d'abord les Espoirs, puis comme adjoint chez les A, avant de devenir sélectionneur. Il était aussi célèbre pour sa silhouette: visage émacié, survêtement et pipe en bouche.

"Enzo Bearzot a été un des plus grands Italiens du 20e siècle", a dit Paolo Rossi en larmes, selon l'agence italienne Ansa qui l'a joint au téléphone. "Il a été comme un père pour moi, je lui dois tout", a raconté le meilleur joueur du Mondial 1982, retenu par Bearzot pour le Mondial deux mois seulement après avoir purgé deux ans de suspension pour son implication dans un scandale de matches truqués.

Sportmagazine.be, avec Belga

L'ancien entraineur à succès Enzo Bearzot s'est éteint à l'âge de 83 ans. Il a mené les Italiens au titre suprême de champion du monde en 1982 en Espagne, couronnant un parcours à la tête de la Squadra Azzurra qu'il avait entamé en 1975. Cet ancien professionnel à l'Inter Milan détient le record de matches comme entraîneur national italien: 104. "Le football est avant tout un jeu" restait la devise d'un entraîneur devenu champion du monde en se basant sur un jeu offensif emballant, qui avait notamment dominé le Brésil, l'Argentine et l'Allemagne au Mondial 1982. Joueur, il a accompli l'essentiel de sa carrière entre l'Inter Milan et le Torino, et a consacré sa vie d'entraîneur aux équipes nationales italiennes, d'abord les Espoirs, puis comme adjoint chez les A, avant de devenir sélectionneur. Il était aussi célèbre pour sa silhouette: visage émacié, survêtement et pipe en bouche. "Enzo Bearzot a été un des plus grands Italiens du 20e siècle", a dit Paolo Rossi en larmes, selon l'agence italienne Ansa qui l'a joint au téléphone. "Il a été comme un père pour moi, je lui dois tout", a raconté le meilleur joueur du Mondial 1982, retenu par Bearzot pour le Mondial deux mois seulement après avoir purgé deux ans de suspension pour son implication dans un scandale de matches truqués. Sportmagazine.be, avec Belga