Omar Rahou, 21 ans, avait inscrit le seul but de la Belgique lors de la défaite, 1-6, contre la Roumanie au 1-er tour de l'Euro, et aurait célébré son but par une "quenelle", ce qui lui vaut une suspension de dix matches. Cette sanction s'applique aux matches de l'équipe nationale belge et aux matches européens de son clubs, Châtelineau. Le joueur a la possibilité de faire appel. La "quenelle" -un bras tendu vers le bas, l'autre bras replié touchant l'épaule- est au coeur d'une polémique en France et a été qualifiée de "salut nazi inversé" par la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme). L'attaquant français Nicolas Anelka, qui avait effectué une "quenelle" en Premier League anglaise lors d'un match avec son club West Bromwich le 28 décembre dernier, a été suspendu pour cinq matches la semaine passée par la Fédération anglaise. Anelka plaide non-coupable. Il explique ce geste comme une "dédicace" anti-système à son ami Dieudonné, l'humoriste français controversé Dieudonné. (Belga)

Omar Rahou, 21 ans, avait inscrit le seul but de la Belgique lors de la défaite, 1-6, contre la Roumanie au 1-er tour de l'Euro, et aurait célébré son but par une "quenelle", ce qui lui vaut une suspension de dix matches. Cette sanction s'applique aux matches de l'équipe nationale belge et aux matches européens de son clubs, Châtelineau. Le joueur a la possibilité de faire appel. La "quenelle" -un bras tendu vers le bas, l'autre bras replié touchant l'épaule- est au coeur d'une polémique en France et a été qualifiée de "salut nazi inversé" par la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme). L'attaquant français Nicolas Anelka, qui avait effectué une "quenelle" en Premier League anglaise lors d'un match avec son club West Bromwich le 28 décembre dernier, a été suspendu pour cinq matches la semaine passée par la Fédération anglaise. Anelka plaide non-coupable. Il explique ce geste comme une "dédicace" anti-système à son ami Dieudonné, l'humoriste français controversé Dieudonné. (Belga)