L'exploit des Belgian Lions, il y a dix jours, aura donc été d'autant plus beau qu'il était inutile. Rassurez-vous: nos basketteurs sont toujours qualifiés. Mais ils l'auraient été également si Christophe Beghin avait marqué contre son camp!

La FIBA (fédération internationale de basket), qui avait déjà acté le passage de 16 à 24 participants pour l'édition 2013 de l'EURO, a en effet décidé d'anticiper la mesure et d'élargir le plateau dès 2011. Par conséquent, elle a repêché toutes les équipes que nos représentants s'étaient donné tant de mal à éliminer: la Géorgie, la Bulgarie et aussi la Pologne. Même le Portugal a encore droit à une chance lors de repêchages qui qualifieront deux des trois participants!

La FIBA a sans doute eu de la peine en constatant que la Pologne, qui avait déployé tant d'efforts pour organiser l'EURO 2009, ne serait pas de la partie l'an prochain. Tout comme elle pleurait l'absence de l'Italie, grande nation historique du basket qui n'était pas parvenue à se qualifier et qui n'aurait pas donc pu défendre ses chances de qualification pour les JO de Londres en 2012.

La FIBA n'en est pas à son coup d'essai: elle avait déjà délivré plusieurs wild cards pour le Championnat du Monde qui se déroule actuellement en Turquie. Et qui en a bénéficié? Pas la Belgique, bien sûr, mais de grands pays qui avaient foiré sur le terrain lors des éliminatoires ou d'autres, "commercialement intéressants".

Bref, l'EURO et le Mondial deviennent des compétitions sur invitation! Aberrant...

Daniel Devos

L'exploit des Belgian Lions, il y a dix jours, aura donc été d'autant plus beau qu'il était inutile. Rassurez-vous: nos basketteurs sont toujours qualifiés. Mais ils l'auraient été également si Christophe Beghin avait marqué contre son camp! La FIBA (fédération internationale de basket), qui avait déjà acté le passage de 16 à 24 participants pour l'édition 2013 de l'EURO, a en effet décidé d'anticiper la mesure et d'élargir le plateau dès 2011. Par conséquent, elle a repêché toutes les équipes que nos représentants s'étaient donné tant de mal à éliminer: la Géorgie, la Bulgarie et aussi la Pologne. Même le Portugal a encore droit à une chance lors de repêchages qui qualifieront deux des trois participants! La FIBA a sans doute eu de la peine en constatant que la Pologne, qui avait déployé tant d'efforts pour organiser l'EURO 2009, ne serait pas de la partie l'an prochain. Tout comme elle pleurait l'absence de l'Italie, grande nation historique du basket qui n'était pas parvenue à se qualifier et qui n'aurait pas donc pu défendre ses chances de qualification pour les JO de Londres en 2012. La FIBA n'en est pas à son coup d'essai: elle avait déjà délivré plusieurs wild cards pour le Championnat du Monde qui se déroule actuellement en Turquie. Et qui en a bénéficié? Pas la Belgique, bien sûr, mais de grands pays qui avaient foiré sur le terrain lors des éliminatoires ou d'autres, "commercialement intéressants". Bref, l'EURO et le Mondial deviennent des compétitions sur invitation! Aberrant...Daniel Devos