Les 174 coureurs du Tour de France ont pris cet après-midi vers 13h30, par un temps ensoleillé, le départ de la 13e étape, la deuxième dans les Pyrénées, entre Pau et Lourdes (152,5 km) via le col de l'Aubisque.

Outre le sprinteur russe Denis Galimzyanov, arrivé hier hors délai à Luz-Ardiden, Gert Steegmans (Quick Step) n'a pas pris le départ.

Au lendemain des ascensions de la Hourquette d'Ancizan, du Tourmalet et de Luz-Ardiden, le peloton ne grimpera qu'une difficulté majeure, le col d'Aubisque, dont le sommet est à 42,5 kilomètres de l'arrivée.

Les favoris

Les favoris devraient se neutraliser dans la montée du col de l'Aubisque ce qui devrait permettre aux baroudeurs, capables de bien grimper, de s'échapper. Par contre, les 42,5 km séparant la dernière difficulté du jour de l'arrivée favoriseront les regroupements, avec ou sans le groupe des vainqueurs potentiels.

Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi), excellent descendeur, pourrait à nouveau tenter sa chance aujourd'hui mais l'Espagnol ne compte plus que 4 minutes 11 secondes de retard sur le maillot jaune. Les Contador, Schleck, Evans et compagnie ne seront probablement pas très enclins à voir filer celui qui fut quatrième au général lors du Tour 2010.

Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) a prouvé deux choses hier : il tient bien le choc en montagne et il est capable de descendre très vite. Le champion de Belgique, s'il a bien récupéré d'hier, pourrait donc tenter un nouveau coup de panache et viser une seconde victoire dans ce Tour.

En cas d'arrivée relativement massive, le plus véloce des non-sprinters aura de bonnes chances de l'emporter.

Les difficultés Les côtes de Cuqueron (Cat.3), au Km 43, et de Belair (Cat.4), au Km 65, devraient constituer autant d'occasions pour les baroudeurs de, soit arriver avec un peu d'avance au pied du Col de l'Aubisque, soit de s'adjuger un maximum de points au sprint intermédiaire de Bielle (Km 82).

Ensuite, les coureurs se lanceront à l'assaut du monument de la journée, le Col de l'Aubisque. Cette ascension classée "hors catégorie" s'étire sur 16,4 kilomètres à 7,1% de pente moyenne, mais les neuf derniers kilomètres s'élèvent entre 8% et 10%.

Le Français Thomas Voeckler (Europcar) a conservé le maillot jaune de leader au terme de la 1e étape de montagne, alors que l'Espagnol Samuel Sanchez a profité de sa victoire à Luz-Ardiden pour s'emparer du maillot à pois. Le classement par points est lui toujours dominé par le Britannique Mark Cavendish (HTC).

L'arrivée est prévue entre 17h15 et 17h30.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les 174 coureurs du Tour de France ont pris cet après-midi vers 13h30, par un temps ensoleillé, le départ de la 13e étape, la deuxième dans les Pyrénées, entre Pau et Lourdes (152,5 km) via le col de l'Aubisque. Outre le sprinteur russe Denis Galimzyanov, arrivé hier hors délai à Luz-Ardiden, Gert Steegmans (Quick Step) n'a pas pris le départ. Au lendemain des ascensions de la Hourquette d'Ancizan, du Tourmalet et de Luz-Ardiden, le peloton ne grimpera qu'une difficulté majeure, le col d'Aubisque, dont le sommet est à 42,5 kilomètres de l'arrivée. Les favoris Les favoris devraient se neutraliser dans la montée du col de l'Aubisque ce qui devrait permettre aux baroudeurs, capables de bien grimper, de s'échapper. Par contre, les 42,5 km séparant la dernière difficulté du jour de l'arrivée favoriseront les regroupements, avec ou sans le groupe des vainqueurs potentiels. Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi), excellent descendeur, pourrait à nouveau tenter sa chance aujourd'hui mais l'Espagnol ne compte plus que 4 minutes 11 secondes de retard sur le maillot jaune. Les Contador, Schleck, Evans et compagnie ne seront probablement pas très enclins à voir filer celui qui fut quatrième au général lors du Tour 2010. Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) a prouvé deux choses hier : il tient bien le choc en montagne et il est capable de descendre très vite. Le champion de Belgique, s'il a bien récupéré d'hier, pourrait donc tenter un nouveau coup de panache et viser une seconde victoire dans ce Tour. En cas d'arrivée relativement massive, le plus véloce des non-sprinters aura de bonnes chances de l'emporter. Les difficultés Les côtes de Cuqueron (Cat.3), au Km 43, et de Belair (Cat.4), au Km 65, devraient constituer autant d'occasions pour les baroudeurs de, soit arriver avec un peu d'avance au pied du Col de l'Aubisque, soit de s'adjuger un maximum de points au sprint intermédiaire de Bielle (Km 82). Ensuite, les coureurs se lanceront à l'assaut du monument de la journée, le Col de l'Aubisque. Cette ascension classée "hors catégorie" s'étire sur 16,4 kilomètres à 7,1% de pente moyenne, mais les neuf derniers kilomètres s'élèvent entre 8% et 10%. Le Français Thomas Voeckler (Europcar) a conservé le maillot jaune de leader au terme de la 1e étape de montagne, alors que l'Espagnol Samuel Sanchez a profité de sa victoire à Luz-Ardiden pour s'emparer du maillot à pois. Le classement par points est lui toujours dominé par le Britannique Mark Cavendish (HTC). L'arrivée est prévue entre 17h15 et 17h30. Sportfootmagazine.be, avec Belga