Les 176 coureurs toujours en course dans ce Tour de France 2011 ont pris le départ, vers 11H20, de la 12e étape, la première en haute montagne, entre Cugnaux (Haute-Garonne) et Luz-Ardiden (Hautes-Pyrénées). Les 119 premiers kilomètres ne présentent aucune difficulté particulière mais seront ponctués d'un sprint intermédiaire.

Ensuite, la course se durcira au fur et à mesure des difficultés de la journée. La Hourquette d'Ancizan provoquera un premier écrémage tandis que le Tourmalet désignera les vrais hommes forts. L'arrivée à Luz-Ardiden, enfin, désignera le premier vainqueur de la montagne.

Les Favoris Alberto Contador, même s'il a manqué de chance en début de Tour, est toujours le grand favori à la victoire finale. Très à l'aise en montagne, l'Espagnol pourrait vouloir faire la démonstration de sa forme et reprendre un peu de temps à ses rivaux par la même occasion.

Andy et Frank Schleck ne sont pas obligés d'attaquer aussi tôt dans ce Tour. A moins qu'ils ne décident de mettre Contador directement en difficulté en attaquant à tour de rôle.

Les coureurs de l'équipe espagnole Euskaltel-Euskadi, Samuel Sanchez en tête, voudront très certainement se faire remarquer dans les étapes pyrénéennes.

Les difficultés Seul un sprint intermédiaire, au Km 119, animera la première partie de course. Cavendish pourrait donc une dernière fois s'illustrer avant de prendre place dans le grupetto jusque dimanche. Idem pour Rojas. Gilbert, par contre, a promis qu'il se testerait dans la montagne...

Les coureurs attaqueront ensuite, pour la première fois dans l'histoire du Tour, la Hourquette d'Ancizan (1re catégorie, sommet au Km 141,5), une ascension de 9,9 kilomètres à 7,5% de pente moyenne.

Ils enchaineront avec le col du Tourmalet (hors catégorie, sommet au Km 176), un des grands classiques de la Grande Boucle. Long de 17,1 kilomètres avec une pente moyenne de 7,3% mais atteignant durant 7 kilomètres 9 à 10%, le monument devrait encore une fois être impitoyable.

Enfin, l'ascension finale vers Luz-Ardiden (hors catégorie), longue de 13,3 kilomètres à 7,4% de moyenne, désignera le vainqueur du jour.

L'arrivée, attendue vers 17H10 (pour une vitesse moyenne de 36km/h), est la première de quatre en haute altitude sur le Tour 2011.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les 176 coureurs toujours en course dans ce Tour de France 2011 ont pris le départ, vers 11H20, de la 12e étape, la première en haute montagne, entre Cugnaux (Haute-Garonne) et Luz-Ardiden (Hautes-Pyrénées). Les 119 premiers kilomètres ne présentent aucune difficulté particulière mais seront ponctués d'un sprint intermédiaire. Ensuite, la course se durcira au fur et à mesure des difficultés de la journée. La Hourquette d'Ancizan provoquera un premier écrémage tandis que le Tourmalet désignera les vrais hommes forts. L'arrivée à Luz-Ardiden, enfin, désignera le premier vainqueur de la montagne. Les Favoris Alberto Contador, même s'il a manqué de chance en début de Tour, est toujours le grand favori à la victoire finale. Très à l'aise en montagne, l'Espagnol pourrait vouloir faire la démonstration de sa forme et reprendre un peu de temps à ses rivaux par la même occasion. Andy et Frank Schleck ne sont pas obligés d'attaquer aussi tôt dans ce Tour. A moins qu'ils ne décident de mettre Contador directement en difficulté en attaquant à tour de rôle. Les coureurs de l'équipe espagnole Euskaltel-Euskadi, Samuel Sanchez en tête, voudront très certainement se faire remarquer dans les étapes pyrénéennes. Les difficultés Seul un sprint intermédiaire, au Km 119, animera la première partie de course. Cavendish pourrait donc une dernière fois s'illustrer avant de prendre place dans le grupetto jusque dimanche. Idem pour Rojas. Gilbert, par contre, a promis qu'il se testerait dans la montagne... Les coureurs attaqueront ensuite, pour la première fois dans l'histoire du Tour, la Hourquette d'Ancizan (1re catégorie, sommet au Km 141,5), une ascension de 9,9 kilomètres à 7,5% de pente moyenne. Ils enchaineront avec le col du Tourmalet (hors catégorie, sommet au Km 176), un des grands classiques de la Grande Boucle. Long de 17,1 kilomètres avec une pente moyenne de 7,3% mais atteignant durant 7 kilomètres 9 à 10%, le monument devrait encore une fois être impitoyable. Enfin, l'ascension finale vers Luz-Ardiden (hors catégorie), longue de 13,3 kilomètres à 7,4% de moyenne, désignera le vainqueur du jour. L'arrivée, attendue vers 17H10 (pour une vitesse moyenne de 36km/h), est la première de quatre en haute altitude sur le Tour 2011. Sportfootmagazine.be, avec Belga