Il existe deux types d'auto-goal : celui qui résulte d'une pression exercée par l'adversaire et celui qui est exclusivement dû à une maladresse du joueur.

Dans le cas présent, il s'agit de la seconde possibilité.

Dès le début de la phase, on sent que cela va mal se passer pour la défense. Le gardien se loupe complètement et part à la pêche en dehors de son rectangle. L'attaquant adverse en profite pour récupérer le ballon mais se retrouve isolé sur le flanc gauche.

En désespoir de cause, celui-ci se décide à centrer malgré l'absence d'un équipier en zone de conclusion. Excellente décision a posteriori puisque le défenseur, par un dégagement d'une rare maladresse, parvient à envoyer dans son goal une balle totalement inoffensive.

Pour la comparaison, et pour le plaisir, voici une compilation de quelques superbes auto-goals.

Sportfootmagazine.be

Il existe deux types d'auto-goal : celui qui résulte d'une pression exercée par l'adversaire et celui qui est exclusivement dû à une maladresse du joueur. Dans le cas présent, il s'agit de la seconde possibilité. Dès le début de la phase, on sent que cela va mal se passer pour la défense. Le gardien se loupe complètement et part à la pêche en dehors de son rectangle. L'attaquant adverse en profite pour récupérer le ballon mais se retrouve isolé sur le flanc gauche. En désespoir de cause, celui-ci se décide à centrer malgré l'absence d'un équipier en zone de conclusion. Excellente décision a posteriori puisque le défenseur, par un dégagement d'une rare maladresse, parvient à envoyer dans son goal une balle totalement inoffensive. Pour la comparaison, et pour le plaisir, voici une compilation de quelques superbes auto-goals. Sportfootmagazine.be