Howard Webb, l'arbitre anglais de la finale du dernier Mondial de football, a reconnu six semaines après la rencontre qu'il a commis une erreur lors du match qui a vu l'Espagne battre les Pays-Bas 1-0 après prolongation au Soccer City de Johannesburg. Il a avoué, mercredi au Guardian, que le médian Néerlandais Nigel de Jong aurait dû recevoir une carte rouge et non jaune pour son coup de pied de kung-fu en pleine poitrine de Xabi Alonso à la 28e minute de jeu.

"Après avoir revu l'action à plusieurs reprises et sous les différents angles, il est clair que l'action méritait la rouge." Webb a précisé qu'il avait eu une mauvaise vision de l'action. Il a au total donné 13 cartes jaunes et une rouge au Néerlandais John Heitinga (2e jaune à la 109e).

"Le jour du match nous avions encore eu différents briefings de la FIFA. Personne n'avait prévu que la rencontre serait aussi physique. Nous avons discuté avec les membres des staffs technique et physique, à propos de l'émotion, des styles de jeu mais personne n'avait prévu que cela irait dans ce sens. Lors de la faute de De Jong, je n'étais pas certain de la situation. Je ne voulais pas prendre de pari aussi tôt dans la rencontre."

Sportmagazine.be, avec Belga

Howard Webb, l'arbitre anglais de la finale du dernier Mondial de football, a reconnu six semaines après la rencontre qu'il a commis une erreur lors du match qui a vu l'Espagne battre les Pays-Bas 1-0 après prolongation au Soccer City de Johannesburg. Il a avoué, mercredi au Guardian, que le médian Néerlandais Nigel de Jong aurait dû recevoir une carte rouge et non jaune pour son coup de pied de kung-fu en pleine poitrine de Xabi Alonso à la 28e minute de jeu. "Après avoir revu l'action à plusieurs reprises et sous les différents angles, il est clair que l'action méritait la rouge." Webb a précisé qu'il avait eu une mauvaise vision de l'action. Il a au total donné 13 cartes jaunes et une rouge au Néerlandais John Heitinga (2e jaune à la 109e). "Le jour du match nous avions encore eu différents briefings de la FIFA. Personne n'avait prévu que la rencontre serait aussi physique. Nous avons discuté avec les membres des staffs technique et physique, à propos de l'émotion, des styles de jeu mais personne n'avait prévu que cela irait dans ce sens. Lors de la faute de De Jong, je n'étais pas certain de la situation. Je ne voulais pas prendre de pari aussi tôt dans la rencontre."Sportmagazine.be, avec Belga