"La chambre des mises en accusation de Liège a confirmé la décision prise en septembre dernier par la chambre du conseil", indique Me Ralph Lentz, l'avocat de Manfred Theissen. La chambre du conseil d'Eupen avait en effet estimé que des indices, découverts à la suite des perquisitions menées le 29 mars 2011 au domicile de Manfred Theissen ainsi qu'au club, étaient suffisants pour renvoyer le dossier devant le tribunal correctionnel. Manfred Theissen et le club sont suspectés d'avoir antidaté un courrier envoyé à l'Union belge pour faire valoir, à temps, une réclamation dans le cadre du match joué par le Liers le 15 février 2010. Le directeur du club et son conseil disposent de 15 jours pour déposer un pourvoi en cassation. "C'est une possibilité que nous envisagerons peut-être dans les prochains jours. Nous allons en discuter", conclut Me Ralph Lentz. (Belga)

"La chambre des mises en accusation de Liège a confirmé la décision prise en septembre dernier par la chambre du conseil", indique Me Ralph Lentz, l'avocat de Manfred Theissen. La chambre du conseil d'Eupen avait en effet estimé que des indices, découverts à la suite des perquisitions menées le 29 mars 2011 au domicile de Manfred Theissen ainsi qu'au club, étaient suffisants pour renvoyer le dossier devant le tribunal correctionnel. Manfred Theissen et le club sont suspectés d'avoir antidaté un courrier envoyé à l'Union belge pour faire valoir, à temps, une réclamation dans le cadre du match joué par le Liers le 15 février 2010. Le directeur du club et son conseil disposent de 15 jours pour déposer un pourvoi en cassation. "C'est une possibilité que nous envisagerons peut-être dans les prochains jours. Nous allons en discuter", conclut Me Ralph Lentz. (Belga)