Le sprinter s'est imposé, au terme des 148,5 km reliant Unley et Victor Harbor, devant son équipier belge Jürgen Roelandts. L'Italien Elia Viviani complète le podium. L'Australien Cadel Evans (BMC) conserve le maillot de leader. L'étape a été marquée par un début de course très nerveux avec de nombreuses escarmouches. Il fallut néanmoins attendre le 30e kilomètre pour voir se dessiner la première attaque concrète qui permit à un groupe de cinq coureurs de s'isoler. Très vite le Français Axel Domont et l'Australien Cameron Wurf laissèrent sur place leurs compagnons d'échappée. Le peloton s'est maintenu à quatre minutes des fuyards avant de fondre à l'approche des deux sprints intermédiaires dont profita Simon Gerrans pour grignoter quelques secondes de bonification sur le leader Cadel Evans. Deux coureurs de la formation Omega Pharma-Quick.Step, Serge Pauwels et Jan Bakelants, tentèrent encore d'éviter un sprint massif en attaquant à 3 kilomètres de l'arrivée, mais l'autre équipe belge, Lotto-Belisol, contrôla parfaitement la fin de course pour mener Greipel au succès. Il n'y a plus que cinq Belges dans le peloton après l'abandon vendredi d'Olivier Kaisen (Lotto-Belisol), indisposé depuis quelques jours. "Continuer n'aurait pas de sens", admet son directeur sportif Herman Frison. (Belga)

Le sprinter s'est imposé, au terme des 148,5 km reliant Unley et Victor Harbor, devant son équipier belge Jürgen Roelandts. L'Italien Elia Viviani complète le podium. L'Australien Cadel Evans (BMC) conserve le maillot de leader. L'étape a été marquée par un début de course très nerveux avec de nombreuses escarmouches. Il fallut néanmoins attendre le 30e kilomètre pour voir se dessiner la première attaque concrète qui permit à un groupe de cinq coureurs de s'isoler. Très vite le Français Axel Domont et l'Australien Cameron Wurf laissèrent sur place leurs compagnons d'échappée. Le peloton s'est maintenu à quatre minutes des fuyards avant de fondre à l'approche des deux sprints intermédiaires dont profita Simon Gerrans pour grignoter quelques secondes de bonification sur le leader Cadel Evans. Deux coureurs de la formation Omega Pharma-Quick.Step, Serge Pauwels et Jan Bakelants, tentèrent encore d'éviter un sprint massif en attaquant à 3 kilomètres de l'arrivée, mais l'autre équipe belge, Lotto-Belisol, contrôla parfaitement la fin de course pour mener Greipel au succès. Il n'y a plus que cinq Belges dans le peloton après l'abandon vendredi d'Olivier Kaisen (Lotto-Belisol), indisposé depuis quelques jours. "Continuer n'aurait pas de sens", admet son directeur sportif Herman Frison. (Belga)