"Il souffre toujours d'une côte cassée suite à sa chute lors du contre-la-montre par équipes (le premier jour, ndlr), et il avait aussi mal au dos. Il voulait pourtant attaquer", peut-on lire sur le communiqué de Trek. Kristof Vandewalle a lâché prise dans la montée finale terminant 15e de l'étape, à 1:58. du vainqueur du jour, le Polonais Przemyslaw Niemiec (Lampre-Merida). "Je me sentais bien, je ne pouvais seulement pas trop accélérer à cause du mal de dos", a rajouté Kristof Vandewalle. "J'ai fait la montée finale à mon rythme." (Belga)