Un prix spécial a été encore attribué. Il récompense l'athlète paralympique de l'année dans le cadre des 50 ans du mouvement paralympique belge. Sven Decaesstecker a décroché la médaille de bronze aux Mondiaux de natation à Eindhoven (Pays-Bas), améliorant le record d'Europe du 200m 4 nages (2:15.39). Ce citoyen de Torhout fut amputé d'une partie de la jambe à l'âge de 11 ans en raison d'une tumeur. Il a été mis à l'honneur.

Victorieuse de l'US Open et du Masters, Kim Clijsters a pu savourer une saison qu'elle aurait bien aimé voir se poursuivre, a-t-elle expliqué dimanche à Ostende. "J'étais vraiment sur ma lancée et c'était dommage que l'année se termine au Masters. C'était la première fois aussi que je pouvais défendre mon titre en Grand Chelem à l'US Open, c'était donc aussi un moment très spécial. Je suis seule sur le terrain, mais c'est toute une équipe qui est avec moi, je veux vraiment la remercier."

La Limbourgeoise, 27 ans, compte poursuivre, au moins jusqu'aux jeux Olympiques de Londres en 2012, mais a ajouté aussi "qu'en cas de deuxième maternité, elle mettrait un terme à sa carrière", rajoutant aussitôt que ce n'était pas "à l'ordre du jour." Kim Clijsters a devancé Svetlana Bolshakova, médaillée de bronze à l'Euro au triple saut, "c'est vrai je suis 2e ? Parfait", s'est exclamée l'athlète très heureuse d'être là. "Je ne m'attendais bien sûr pas à être élue. Je suis très contente d'être là et de la saison que j'ai accomplie. Mon rêve serait de finir une fois sur la plus haute marche du podium." Ann Wauters (3e) de son côté se résignait à être nominée sans jamais recevoir ce titre tant convoité. "Le basket est un sport collectif et, qui plus est, je joue à l'étranger", souriait l'intérieure waeslandienne (1m95). "Ce n'est pas facile, mais je suis très heureuse d'être là, pour la 5e fois déjà."

Philippe Gilbert aura trusté les récompenses en cette fin de saison, ceux du monde cycliste, le Trophée de la Communauté française et enfin, cerise sur le gâteau, le titre de Sportif de l'année, dont il est désormais "très fier". Le coureur de Remouchamps, 28 ans, a fini l'année en boulet de canon. Sur son vélo aussi. "La plus belle victoire fut le Tour de Lombardie", disait-il. "Parce que c'est une très belle course, mais aussi une des plus difficiles vu sa place dans le calendrier. C'est ma plus belle", jugeait-il songeant déjà à l'année 2011, lui qui revenait juste de stage à Majorque, où "j'ai roulé 4 à 5 heures par jour, ce qui pour un mois de décembre est beaucoup. Pour 2011 ? Nous devons encore parler du calendrier, mais je suis dans la présélection de 14 pour le Tour de France. 9 iront sur les routes du Tour, donc oui peut-être le Tour de France."

Kevin Borlée, battu de peu par Philippe Gilbert, se remémorait la performance qui lui a permis d'être 2e de ce référendum. "On peut dire que j'étais en état de grâce", expliquait-il décrivant son tour de piste en or à Barcelone à l'Euro sur 400m. "Je me suis préparé très longtemps pour cela. Il fallait être là au bon moment. Je n'ai regardé personne, j'étais dans mon truc."

Philippe Le Jeune, 3e, était lui aussi très heureux d'avoir pu placer l'équitation sous les feux de la rampe. "Je ne suis pas déçu, pas du tout", a-t-il expliqué. "L'équitation n'est pas un sport très médiatisé chez nous. Cette performance avec Vigo et la médaille de bronze avec l'équipe dans le Kentucky aura permis d'attirer beaucoup d'attention des médias sur nous et notre sport. La moindre faute se paie cash.

Une faute, deux fautes et vous pouvez oublier les médailles. Ce n'est pas comme dans d'autres sports, où il y a toujours moyen de se rattraper. L'exploit aux Etats-Unis aura été de franchir 119 obstacles sans faute. Et ensuite, de réaliser le sans faute avec 4 chevaux différents," racontait le champion du monde de saut d'obstacles.

Avec Belga

Un prix spécial a été encore attribué. Il récompense l'athlète paralympique de l'année dans le cadre des 50 ans du mouvement paralympique belge. Sven Decaesstecker a décroché la médaille de bronze aux Mondiaux de natation à Eindhoven (Pays-Bas), améliorant le record d'Europe du 200m 4 nages (2:15.39). Ce citoyen de Torhout fut amputé d'une partie de la jambe à l'âge de 11 ans en raison d'une tumeur. Il a été mis à l'honneur. Victorieuse de l'US Open et du Masters, Kim Clijsters a pu savourer une saison qu'elle aurait bien aimé voir se poursuivre, a-t-elle expliqué dimanche à Ostende. "J'étais vraiment sur ma lancée et c'était dommage que l'année se termine au Masters. C'était la première fois aussi que je pouvais défendre mon titre en Grand Chelem à l'US Open, c'était donc aussi un moment très spécial. Je suis seule sur le terrain, mais c'est toute une équipe qui est avec moi, je veux vraiment la remercier." La Limbourgeoise, 27 ans, compte poursuivre, au moins jusqu'aux jeux Olympiques de Londres en 2012, mais a ajouté aussi "qu'en cas de deuxième maternité, elle mettrait un terme à sa carrière", rajoutant aussitôt que ce n'était pas "à l'ordre du jour." Kim Clijsters a devancé Svetlana Bolshakova, médaillée de bronze à l'Euro au triple saut, "c'est vrai je suis 2e ? Parfait", s'est exclamée l'athlète très heureuse d'être là. "Je ne m'attendais bien sûr pas à être élue. Je suis très contente d'être là et de la saison que j'ai accomplie. Mon rêve serait de finir une fois sur la plus haute marche du podium." Ann Wauters (3e) de son côté se résignait à être nominée sans jamais recevoir ce titre tant convoité. "Le basket est un sport collectif et, qui plus est, je joue à l'étranger", souriait l'intérieure waeslandienne (1m95). "Ce n'est pas facile, mais je suis très heureuse d'être là, pour la 5e fois déjà." Philippe Gilbert aura trusté les récompenses en cette fin de saison, ceux du monde cycliste, le Trophée de la Communauté française et enfin, cerise sur le gâteau, le titre de Sportif de l'année, dont il est désormais "très fier". Le coureur de Remouchamps, 28 ans, a fini l'année en boulet de canon. Sur son vélo aussi. "La plus belle victoire fut le Tour de Lombardie", disait-il. "Parce que c'est une très belle course, mais aussi une des plus difficiles vu sa place dans le calendrier. C'est ma plus belle", jugeait-il songeant déjà à l'année 2011, lui qui revenait juste de stage à Majorque, où "j'ai roulé 4 à 5 heures par jour, ce qui pour un mois de décembre est beaucoup. Pour 2011 ? Nous devons encore parler du calendrier, mais je suis dans la présélection de 14 pour le Tour de France. 9 iront sur les routes du Tour, donc oui peut-être le Tour de France." Kevin Borlée, battu de peu par Philippe Gilbert, se remémorait la performance qui lui a permis d'être 2e de ce référendum. "On peut dire que j'étais en état de grâce", expliquait-il décrivant son tour de piste en or à Barcelone à l'Euro sur 400m. "Je me suis préparé très longtemps pour cela. Il fallait être là au bon moment. Je n'ai regardé personne, j'étais dans mon truc." Philippe Le Jeune, 3e, était lui aussi très heureux d'avoir pu placer l'équitation sous les feux de la rampe. "Je ne suis pas déçu, pas du tout", a-t-il expliqué. "L'équitation n'est pas un sport très médiatisé chez nous. Cette performance avec Vigo et la médaille de bronze avec l'équipe dans le Kentucky aura permis d'attirer beaucoup d'attention des médias sur nous et notre sport. La moindre faute se paie cash. Une faute, deux fautes et vous pouvez oublier les médailles. Ce n'est pas comme dans d'autres sports, où il y a toujours moyen de se rattraper. L'exploit aux Etats-Unis aura été de franchir 119 obstacles sans faute. Et ensuite, de réaliser le sans faute avec 4 chevaux différents," racontait le champion du monde de saut d'obstacles. Avec Belga