Kim Clijsters est incertaine pour Wimbledon après s'être blessée à nouveau à la cheville mardi lors de son deuxième tour à Rosmalen, mardi. La numéro 2 mondiale a été éliminée en deux manches: 7-6 (7/5), 6-3 par la 82e joueuse du monde, l'Italienne Romina Oprandi, mais souffre, surtout, encore de la même blessure qui l'a tenue écartée quelques mois avant Roland Garros. "Rien n'allait", a commenté Kim Clijsters après sa défaite surprise. "Et quand le physique n'est pas au point, il m'est très difficile de jouer mon jeu. J'espérais que la douleur s'atténue au fil du match, mais ce ne fut pas le cas."

La Limbourgeoise s'est ressentie lors d'une glissade après une série de balles courtes d'Oprandi. "C'est toujours le risque sur gazon", a rajouté Clijsters. "Cela n'a pas fait aussi mal que la dernière fois, mais cela m'inquiète. La Belge espérait pouvoir effacer sur l'herbe de Rosmalen la déception de son élimination précoce à Roland Garros le 26 mai dernier des oeuvres de la Néerlandaise Arantxa Rus. Après avoir peiné déjà au premier tour face à la Roumaine Monica Niculescu (7-5, 7-5), Clijsters a chuté mardi. "Je ne suis pas arrivée à reproduire en match le niveau des entraînements", a regretté Clijsters. "Contre Rus, j'étais en forme. Ce n'était pas le cas ici."

Kim Clijsters espère pouvoir rapidement passer des examens médicaux pour connaître ses chances de rejoindre le gazon londonien où débutent, lundi, les Internationaux de Grande-Bretagne à Wimbledon. Elle devrait déjà en savoir beaucoup plus aujourd'hui.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Kim Clijsters est incertaine pour Wimbledon après s'être blessée à nouveau à la cheville mardi lors de son deuxième tour à Rosmalen, mardi. La numéro 2 mondiale a été éliminée en deux manches: 7-6 (7/5), 6-3 par la 82e joueuse du monde, l'Italienne Romina Oprandi, mais souffre, surtout, encore de la même blessure qui l'a tenue écartée quelques mois avant Roland Garros. "Rien n'allait", a commenté Kim Clijsters après sa défaite surprise. "Et quand le physique n'est pas au point, il m'est très difficile de jouer mon jeu. J'espérais que la douleur s'atténue au fil du match, mais ce ne fut pas le cas." La Limbourgeoise s'est ressentie lors d'une glissade après une série de balles courtes d'Oprandi. "C'est toujours le risque sur gazon", a rajouté Clijsters. "Cela n'a pas fait aussi mal que la dernière fois, mais cela m'inquiète. La Belge espérait pouvoir effacer sur l'herbe de Rosmalen la déception de son élimination précoce à Roland Garros le 26 mai dernier des oeuvres de la Néerlandaise Arantxa Rus. Après avoir peiné déjà au premier tour face à la Roumaine Monica Niculescu (7-5, 7-5), Clijsters a chuté mardi. "Je ne suis pas arrivée à reproduire en match le niveau des entraînements", a regretté Clijsters. "Contre Rus, j'étais en forme. Ce n'était pas le cas ici." Kim Clijsters espère pouvoir rapidement passer des examens médicaux pour connaître ses chances de rejoindre le gazon londonien où débutent, lundi, les Internationaux de Grande-Bretagne à Wimbledon. Elle devrait déjà en savoir beaucoup plus aujourd'hui. Sportfootmagazine.be, avec Belga