Après avoir passé différents examens médicaux au niveau du coude, Justine Henin a pris la décision de mettre un terme à se carrière tennistique pour la seconde fois. Elle avait repris la compétition depuis seulement 15 mois.

Visiblement bouleversée, Justine Henin a choisi de s'adresser à la presse dans un message écrit : "si je m'adresse à vous par écrit, c'est parce que je vis des moments difficiles et que c'est le moyen qui me permettra de vous exprimer au mieux mon ressenti, le temps que je retrouve un peu mes esprits."

La joueuse avoue avoir subi une "grosse rechute" au niveau du coude lors de l'Open d'Australie où elle a rapidement été éliminée. Elle s'était blessée lors du tournoi de Wimbledon en juin dernier. "Après ma chute (...), je savais que les choses seraient compliquées pour revenir. Mais j'avais décidé de m'accrocher et de tout donner pour surmonter la blessure."

"J'ai souffert tous les jours un peu plus ces dernières semaines, mais je pensais que ma volonté prendrait le dessus. Aujourd'hui, les examens sont clairs et les médecins formels, mon coude est trop abimé et trop fragilisé pour que je puisse continuer à exercer ma passion et mon métier à haut niveau" explique-t-elle. "Je suis triste... j'avais espéré un autre retour et rêvé une autre fin".

Selon la note de son médecin, le docteur J. Bellemans, chirurgien orthopédiste aux hôpitaux universitaires de Louvain, "Justine a été informée que la seule alternative était une opération majeure, avec une longue réhabilitation (jusqu'à un an), une opération pas sans risque, et sans garantie d'atteindre de nouveau son niveau compétitif d'avant."

"Justine a été informée que, au cas où elle arrête immédiatement toutes ses activités tennistiques et laisse à son coude le temps de guérir, elle a une chance réelle qu'elle puisse faire ses activités journalières sans douleur au coude. Si maintenant elle décide de continuer à jouer à haut niveau, ceci ne pourrait pas être garanti et ne peut plus être soutenu au niveau médical", a-t-il ajouté.

Le Vif.be

Après avoir passé différents examens médicaux au niveau du coude, Justine Henin a pris la décision de mettre un terme à se carrière tennistique pour la seconde fois. Elle avait repris la compétition depuis seulement 15 mois.Visiblement bouleversée, Justine Henin a choisi de s'adresser à la presse dans un message écrit : "si je m'adresse à vous par écrit, c'est parce que je vis des moments difficiles et que c'est le moyen qui me permettra de vous exprimer au mieux mon ressenti, le temps que je retrouve un peu mes esprits." La joueuse avoue avoir subi une "grosse rechute" au niveau du coude lors de l'Open d'Australie où elle a rapidement été éliminée. Elle s'était blessée lors du tournoi de Wimbledon en juin dernier. "Après ma chute (...), je savais que les choses seraient compliquées pour revenir. Mais j'avais décidé de m'accrocher et de tout donner pour surmonter la blessure." "J'ai souffert tous les jours un peu plus ces dernières semaines, mais je pensais que ma volonté prendrait le dessus. Aujourd'hui, les examens sont clairs et les médecins formels, mon coude est trop abimé et trop fragilisé pour que je puisse continuer à exercer ma passion et mon métier à haut niveau" explique-t-elle. "Je suis triste... j'avais espéré un autre retour et rêvé une autre fin". Selon la note de son médecin, le docteur J. Bellemans, chirurgien orthopédiste aux hôpitaux universitaires de Louvain, "Justine a été informée que la seule alternative était une opération majeure, avec une longue réhabilitation (jusqu'à un an), une opération pas sans risque, et sans garantie d'atteindre de nouveau son niveau compétitif d'avant." "Justine a été informée que, au cas où elle arrête immédiatement toutes ses activités tennistiques et laisse à son coude le temps de guérir, elle a une chance réelle qu'elle puisse faire ses activités journalières sans douleur au coude. Si maintenant elle décide de continuer à jouer à haut niveau, ceci ne pourrait pas être garanti et ne peut plus être soutenu au niveau médical", a-t-il ajouté. Le Vif.be