Vainqueur du tour final de division 2, le Royal Mouscron-Péruwelz entamera son retour en première division le 27 juillet prochain sur la pelouse du champion de Belgique, le Royal Sporting Club Anderlecht. Les frontaliers ont repris le chemin de l'entraînement jeudi matin dans le centre d'entraînement du club de Lille, situé en bordure de frontière à Luchin. Les joueurs de Rachid Chihab, l'homme qui avait été engagé la saison dernière pour suppléer Arnaud Dos Santos, ne fouleront pas la pelouse du Canonnier avant la mi-juillet car elle est en réfection. Cependant, 80% des séances d'entraînement prévues cette saison auront lieu sur les pelouses du domaine de Luchin. Si le noyau compte actuellement 15 joueurs professionnels, des transferts sont en cours de concrétisation. Aussi, le club de Lille, qui jouera les barrages en Ligue des Champions, prêtera des joueurs de son noyau B après le feu vert obtenu de la direction nationale de contrôle et de gestion française pour recruter. Des jeunes pousses du Futurosport pourraient aussi rejoindre le noyau professionnel du RMP. (Belga)

Vainqueur du tour final de division 2, le Royal Mouscron-Péruwelz entamera son retour en première division le 27 juillet prochain sur la pelouse du champion de Belgique, le Royal Sporting Club Anderlecht. Les frontaliers ont repris le chemin de l'entraînement jeudi matin dans le centre d'entraînement du club de Lille, situé en bordure de frontière à Luchin. Les joueurs de Rachid Chihab, l'homme qui avait été engagé la saison dernière pour suppléer Arnaud Dos Santos, ne fouleront pas la pelouse du Canonnier avant la mi-juillet car elle est en réfection. Cependant, 80% des séances d'entraînement prévues cette saison auront lieu sur les pelouses du domaine de Luchin. Si le noyau compte actuellement 15 joueurs professionnels, des transferts sont en cours de concrétisation. Aussi, le club de Lille, qui jouera les barrages en Ligue des Champions, prêtera des joueurs de son noyau B après le feu vert obtenu de la direction nationale de contrôle et de gestion française pour recruter. Des jeunes pousses du Futurosport pourraient aussi rejoindre le noyau professionnel du RMP. (Belga)