La différence c'est que Preud'Homme se retrouve lui à la tête d'une équipe qui... précède Anderlecht au classement, avant de l'affronter dimanche (14h30). "C'est pourquoi j'ai félicité mon prédécesseur Juan Carlos Garrido", explique le Liégeois. "Battre le Sporting qui a sûrement laissé des forces mardi sur mon ancienne pelouse de Benfica serait vraiment une opération juteuse. Mais ne vendons pas déjà la peau de l'ours..." PreudHomme ne va pas tout révolutionner, mais redonner une chance à Tchité s'il la mérite, et transmettre sa rage de vaincre ainsi que son aversion pour la défaite, aux joueurs. "Je veux aller chercher le maximum", dit-il. "Depuis toujours! Pour celà il faut beaucoup travailler. Ce qu'on va faire..." MPH sait qu'à Bruges, il n'échappera pas à la pression. "Elle fait partie du métier. J'arrêterai le jour où je ne saurai plus la gérér..." (Belga)

La différence c'est que Preud'Homme se retrouve lui à la tête d'une équipe qui... précède Anderlecht au classement, avant de l'affronter dimanche (14h30). "C'est pourquoi j'ai félicité mon prédécesseur Juan Carlos Garrido", explique le Liégeois. "Battre le Sporting qui a sûrement laissé des forces mardi sur mon ancienne pelouse de Benfica serait vraiment une opération juteuse. Mais ne vendons pas déjà la peau de l'ours..." PreudHomme ne va pas tout révolutionner, mais redonner une chance à Tchité s'il la mérite, et transmettre sa rage de vaincre ainsi que son aversion pour la défaite, aux joueurs. "Je veux aller chercher le maximum", dit-il. "Depuis toujours! Pour celà il faut beaucoup travailler. Ce qu'on va faire..." MPH sait qu'à Bruges, il n'échappera pas à la pression. "Elle fait partie du métier. J'arrêterai le jour où je ne saurai plus la gérér..." (Belga)