Le nom de l'ancien attaquant du Lierse et de Roda circulait au Pays de Waes depuis le départ de Glen De Boeck par la petite porte du Freethiel mardi passé. "J'étais en vacances en Espagne et la véritable négociation n'a eu lieu qu'aujourd'hui (mardi)", raconte Peeters. "On a vite trouvé un accord". S'il reconnaît avoir suivi le championnat belge "de loin" depuis son licenciement à La Gantoise, Bob Peeters, qui a refusé plusieurs offres, avait grimacé en consultant le calendrier de Waasland-Beveren. "Mais j'ai accepté parce que certains points positifs m'incitent à croire qu'on peut s'en sortir. A condition que tout le monde s'investisse à fond, et d'avoir un peu de chance. C'est d'ailleurs aussi l'avis de mon adjoint." Le T2, c'est Alex Czerniatynski (53 ans), "ex-T1 de... Beveren (2007-2009), également engagé jusqu'au terme de la saison. "J'ai connu pas mal de misères dans ce métier, mais je sens qu'on va pouvoir bâtir quelque chose de beau ici", souligne l'ancien feu follet anderlechtois. "Je l'espère en tout cas. Je ne peux pas laisser passer cette nouvelle chance. J'ai signé dès que j'ai appris le nom du T1 ! " (Belga)

Le nom de l'ancien attaquant du Lierse et de Roda circulait au Pays de Waes depuis le départ de Glen De Boeck par la petite porte du Freethiel mardi passé. "J'étais en vacances en Espagne et la véritable négociation n'a eu lieu qu'aujourd'hui (mardi)", raconte Peeters. "On a vite trouvé un accord". S'il reconnaît avoir suivi le championnat belge "de loin" depuis son licenciement à La Gantoise, Bob Peeters, qui a refusé plusieurs offres, avait grimacé en consultant le calendrier de Waasland-Beveren. "Mais j'ai accepté parce que certains points positifs m'incitent à croire qu'on peut s'en sortir. A condition que tout le monde s'investisse à fond, et d'avoir un peu de chance. C'est d'ailleurs aussi l'avis de mon adjoint." Le T2, c'est Alex Czerniatynski (53 ans), "ex-T1 de... Beveren (2007-2009), également engagé jusqu'au terme de la saison. "J'ai connu pas mal de misères dans ce métier, mais je sens qu'on va pouvoir bâtir quelque chose de beau ici", souligne l'ancien feu follet anderlechtois. "Je l'espère en tout cas. Je ne peux pas laisser passer cette nouvelle chance. J'ai signé dès que j'ai appris le nom du T1 ! " (Belga)