L'ex-coach d'Al Shabab vient en revanche de s'engager jusqu'au 30 juin 2016 auprès de l'autre grand rival de sa maison rouche de Sclessin. Il a même déjà déserté Riyad pour rallier dare-dare Bruges-Saint-André à la veille du Clasico contre... Anderlecht (dimanche 14h30). "Un événement que je vivrai en tant que supporter n°1 du Club dans la tribune", précise-t-il toutefois. "Je ne connais en effet pas encore assez tous les joueurs pour avoir la prétention de m'imposer sur le banc aux dépens de Philippe Clement et Stephan Van der Heyden. Je sais juste qu'il y a un gros potentiel ici. Pas uniquement au niveau du noyau. Je songe également au soutien inconditionnel des nombreux supporters, ainsi qu'à l'organisation parfaite de ce grand club très ambitieux, et à juste titre. On attend sans doute de moi le titre qui se fait attendre depuis tant d'années (2005, ndlr), mais celà je ne puis le promettre, même si je l'espère. Je peux en revanche assurer qu'on va travailler très durement pour obtenir les meilleurs résultats possibles. C'est ma seule recette, vu que je n'ai malheureusement pas de baguette magique....". Preud'Homme a déjà rencontré les joueurs et remercié son prédécesseur Juan Carlos Garrido pour le travail accompli. (Belga)

L'ex-coach d'Al Shabab vient en revanche de s'engager jusqu'au 30 juin 2016 auprès de l'autre grand rival de sa maison rouche de Sclessin. Il a même déjà déserté Riyad pour rallier dare-dare Bruges-Saint-André à la veille du Clasico contre... Anderlecht (dimanche 14h30). "Un événement que je vivrai en tant que supporter n°1 du Club dans la tribune", précise-t-il toutefois. "Je ne connais en effet pas encore assez tous les joueurs pour avoir la prétention de m'imposer sur le banc aux dépens de Philippe Clement et Stephan Van der Heyden. Je sais juste qu'il y a un gros potentiel ici. Pas uniquement au niveau du noyau. Je songe également au soutien inconditionnel des nombreux supporters, ainsi qu'à l'organisation parfaite de ce grand club très ambitieux, et à juste titre. On attend sans doute de moi le titre qui se fait attendre depuis tant d'années (2005, ndlr), mais celà je ne puis le promettre, même si je l'espère. Je peux en revanche assurer qu'on va travailler très durement pour obtenir les meilleurs résultats possibles. C'est ma seule recette, vu que je n'ai malheureusement pas de baguette magique....". Preud'Homme a déjà rencontré les joueurs et remercié son prédécesseur Juan Carlos Garrido pour le travail accompli. (Belga)