"Depuis qu'il est en place, la qualité du jeu est en progression. Il a les aptitudes pour permettre à l'équipe de retrouver le chemin du succès et a une grande maitrise technique du football. Nous sommes convaincus qu'il peut transmettre tout ça à l'effectif", a expliqué Herman Nijs, responsable sportif, sur le site du Racing. A 46 ans, Ferrera a succédé fin février au Néerlandais Mario Been sur le banc des Limbourgeois. Il avait signé un contrat jusqu'à la fin de saison, avec une option pour une saison supplémentaire. Ferrera a été le coach de Beveren (1999-2001), du RWDM (2001-2002), du Lierse (2002-2004), du Brussels (2004-2005), de La Louvière (2005), du FC Brugeois (2006-2007), de Skoda Xanthi (Grè/2007), de Panthrakikos (Grè/2008-2009 et 2010-2011), de Panionios (Grè/2009-2010), de Lokeren (2010) et à Al Shabab (A-S/2013-2014), où il fut l'adjoint de Michel Preud'homme. Il n'a pas pu empêcher l'élimination de Genk face au FC Anzhi Makhachakala en seizièmes de finale de l'Europa League, mais a qualifié son club pour le play-off I. Les Genkois y sont d'ailleurs derniers après sept journées, à 14 points du Standard. (Belga)

"Depuis qu'il est en place, la qualité du jeu est en progression. Il a les aptitudes pour permettre à l'équipe de retrouver le chemin du succès et a une grande maitrise technique du football. Nous sommes convaincus qu'il peut transmettre tout ça à l'effectif", a expliqué Herman Nijs, responsable sportif, sur le site du Racing. A 46 ans, Ferrera a succédé fin février au Néerlandais Mario Been sur le banc des Limbourgeois. Il avait signé un contrat jusqu'à la fin de saison, avec une option pour une saison supplémentaire. Ferrera a été le coach de Beveren (1999-2001), du RWDM (2001-2002), du Lierse (2002-2004), du Brussels (2004-2005), de La Louvière (2005), du FC Brugeois (2006-2007), de Skoda Xanthi (Grè/2007), de Panthrakikos (Grè/2008-2009 et 2010-2011), de Panionios (Grè/2009-2010), de Lokeren (2010) et à Al Shabab (A-S/2013-2014), où il fut l'adjoint de Michel Preud'homme. Il n'a pas pu empêcher l'élimination de Genk face au FC Anzhi Makhachakala en seizièmes de finale de l'Europa League, mais a qualifié son club pour le play-off I. Les Genkois y sont d'ailleurs derniers après sept journées, à 14 points du Standard. (Belga)