L'internatonal marocain manquera donc en théorie les deux déplacements du Standard à Zulte Waregem ce vendredi soir (20h30), puis le dimanche 13 avril (18h00) à Genk, au programme des journées deux et trois du play-off I. Mais le club liégeois peut encore faire appel de cette décision, auquel cas le dossier serait traité vendredi. La suspension éventuelle ne commencerait alors que samedi, et Carcela pourrait s'aligner au Stade arc-en-ciel. Contraint de se défendre seul devant la commission des litiges où il n'a pu être assisté par Pierre Locht, non qualifié règlementairement à l'entame de la séance (il aurait dû être en possession d'une procuration du correspondant qualifié Sacha Feytongs), Carcela a donc plaidé sa cause avec un certain sucès en regard de la proposition initiale du parquet. Il a notamment repris l'argument de la clémence dont a bénéficié l'attaquant d'OHL Bjorn Ruytinx (1 match ferme et 1 match avec sursis) pour une faute présentée comme plus grave. Il a aussi expliqué avoir tenté au dernier moment d'arrêter son tackle sur Vanden Borre. Un argument que la commission a partiellement pris en compte. (Belga)

L'internatonal marocain manquera donc en théorie les deux déplacements du Standard à Zulte Waregem ce vendredi soir (20h30), puis le dimanche 13 avril (18h00) à Genk, au programme des journées deux et trois du play-off I. Mais le club liégeois peut encore faire appel de cette décision, auquel cas le dossier serait traité vendredi. La suspension éventuelle ne commencerait alors que samedi, et Carcela pourrait s'aligner au Stade arc-en-ciel. Contraint de se défendre seul devant la commission des litiges où il n'a pu être assisté par Pierre Locht, non qualifié règlementairement à l'entame de la séance (il aurait dû être en possession d'une procuration du correspondant qualifié Sacha Feytongs), Carcela a donc plaidé sa cause avec un certain sucès en regard de la proposition initiale du parquet. Il a notamment repris l'argument de la clémence dont a bénéficié l'attaquant d'OHL Bjorn Ruytinx (1 match ferme et 1 match avec sursis) pour une faute présentée comme plus grave. Il a aussi expliqué avoir tenté au dernier moment d'arrêter son tackle sur Vanden Borre. Un argument que la commission a partiellement pris en compte. (Belga)