Le grand public a pu découvrir le spray lors de la Coupe du monde au Brésil. "Je pense que la Belgique est prête", a déclaré Frank De Bleeckere, manager des arbitres à la fédération. "Nous serons les seuls, avec nos collègues français, à l'utiliser en Europe. Ils l'utilisent depuis des années en Amérique du Sud. Le spray ne sera utilisé que dans les matches de Jupiler Pro League". Outre le spray et les bonnets autorisés, l'Union belge a tenu à "rafraîchir" plusieurs règles, ce qui a été notifié à tous les acteurs de la Jupiler Pro League. La fédération demande notamment d'être plus attentif à la célébration des buts. Couvrir sa tête en retournant son maillot, enlever sa vareuse ou fêter son but en tribune avec les supporters doit ainsi toujours valoir une carte jaune, selon l'URBSFA. (Belga)

Le grand public a pu découvrir le spray lors de la Coupe du monde au Brésil. "Je pense que la Belgique est prête", a déclaré Frank De Bleeckere, manager des arbitres à la fédération. "Nous serons les seuls, avec nos collègues français, à l'utiliser en Europe. Ils l'utilisent depuis des années en Amérique du Sud. Le spray ne sera utilisé que dans les matches de Jupiler Pro League". Outre le spray et les bonnets autorisés, l'Union belge a tenu à "rafraîchir" plusieurs règles, ce qui a été notifié à tous les acteurs de la Jupiler Pro League. La fédération demande notamment d'être plus attentif à la célébration des buts. Couvrir sa tête en retournant son maillot, enlever sa vareuse ou fêter son but en tribune avec les supporters doit ainsi toujours valoir une carte jaune, selon l'URBSFA. (Belga)