Mis à part le retour de Proto dans le but, Hasi n'a pas modifié son équipe. Le coach des Mauves a de nouveau fait confiance au duo Mitrovic-Cyriac à l'avant. A Charleroi, l'arrière Daf a disparu de la sélection alors que Marcq a été aligné au centre de l'entrejeu. Le match a démarré à toute vitesse, François écopant d'un carton jaune dès la 2e pour une faute sur Praet. Cet événement n'a pas incité Anderlecht à persévérer. La rencontre a continué à un rythme assez faible. Les actions de Najar et de Mbemba pour Anderlecht et celles de Fauré et de Kitambala pour Charleroi ont animé cette période mais ces accélérations toutes relatives n'ont pas inquiété les gardiens. Cette saison, Anderlecht fait la différence au moment où il ne domine pas. A la 45e+1, Mitrovic a donné une leçon d'importunisme en reprenant de la tête un centre de N'Sakala (1-0). En seconde période, les Mauves sont restés assez statiques malgré les montées au jeu de Suarez, qui a tenté plusieurs fois sa chance au but, et Kabasele (60e). Dans le 5e quart d'heure, Charleroi s'est même montré plus dangereux par Ndongala, Marcq et Tainmont. . (Belga)

Mis à part le retour de Proto dans le but, Hasi n'a pas modifié son équipe. Le coach des Mauves a de nouveau fait confiance au duo Mitrovic-Cyriac à l'avant. A Charleroi, l'arrière Daf a disparu de la sélection alors que Marcq a été aligné au centre de l'entrejeu. Le match a démarré à toute vitesse, François écopant d'un carton jaune dès la 2e pour une faute sur Praet. Cet événement n'a pas incité Anderlecht à persévérer. La rencontre a continué à un rythme assez faible. Les actions de Najar et de Mbemba pour Anderlecht et celles de Fauré et de Kitambala pour Charleroi ont animé cette période mais ces accélérations toutes relatives n'ont pas inquiété les gardiens. Cette saison, Anderlecht fait la différence au moment où il ne domine pas. A la 45e+1, Mitrovic a donné une leçon d'importunisme en reprenant de la tête un centre de N'Sakala (1-0). En seconde période, les Mauves sont restés assez statiques malgré les montées au jeu de Suarez, qui a tenté plusieurs fois sa chance au but, et Kabasele (60e). Dans le 5e quart d'heure, Charleroi s'est même montré plus dangereux par Ndongala, Marcq et Tainmont. . (Belga)