Le bouillant entraîneur sera privé de zone neutre à partir du 25 janvier jusqu'au 8 février inclus et assistera donc depuis les tribunes au duel de dimanche à Anderlecht ainsi qu'à la rencontre à domicile face à Mons le 1 février. Le Club de Bruges et Preud'homme avaient été en appel mardi de la décision de la commission des litiges, qui n'avait pourtant pas suivi le parquet et avait réduit de moitié la sanction proposée en le suspendant d'une seule rencontre. Directement après l'action des Brugeois, le parquet avait suivi dans la foulée et s'était également porté en appel, obtenant donc finalement raison. L'ancien gardien international s'était emporté contre l'arbitre lors du dernier match, Lierse-FC Bruges (1-1), car il estimait que le remplacement qu'il avait demandé prenait trop de temps à être autorisé. Preud'homme, qui a fêté ses 55 ans vendredi, n'était pas lui-même présent à la séance au siège de l'Union Belge au terme de laquelle le comité d'appel a justifié sa décision en constatant que l'attitude "inadaptée" du coach était "répétitive". . (Belga)

Le bouillant entraîneur sera privé de zone neutre à partir du 25 janvier jusqu'au 8 février inclus et assistera donc depuis les tribunes au duel de dimanche à Anderlecht ainsi qu'à la rencontre à domicile face à Mons le 1 février. Le Club de Bruges et Preud'homme avaient été en appel mardi de la décision de la commission des litiges, qui n'avait pourtant pas suivi le parquet et avait réduit de moitié la sanction proposée en le suspendant d'une seule rencontre. Directement après l'action des Brugeois, le parquet avait suivi dans la foulée et s'était également porté en appel, obtenant donc finalement raison. L'ancien gardien international s'était emporté contre l'arbitre lors du dernier match, Lierse-FC Bruges (1-1), car il estimait que le remplacement qu'il avait demandé prenait trop de temps à être autorisé. Preud'homme, qui a fêté ses 55 ans vendredi, n'était pas lui-même présent à la séance au siège de l'Union Belge au terme de laquelle le comité d'appel a justifié sa décision en constatant que l'attitude "inadaptée" du coach était "répétitive". . (Belga)