Du derby wallon de ce week-end, on ne retiendra sans doute que les incidents provoqués par les supporters des deux camps. Pourtant, l'enjeu sportif était bel et bien présent et c'est le Standard qui a réalisé la bonne opération samedi. Alors que Dominique D'Onofrio avait décidé d'écarter Ciman, coupable sur un but brugeois la semaine dernière, et de replacer Bolat entre les perches, le Standard débutait bien la partie avec un tir de Leye dès la première minute. Charleroi tentait de réagir mais, peu après le quart d'heure, Ederson adressait une passe hasardeuse à Signorino qui ne pouvait éviter le corner. L'excellent Berrier le botta sur le front de Van Damme qui propulsa le ballon dans les filets de manière imparable (0-1). A la 33e, Tchité, au duel avec Signorino, s'écroulait seul dans le rectangle et trompait l'arbitre De Bleeckere qui indiquait le point de penalty. L'attaquant du Standard se chargea de la conversion (0-2). La messe était dite. Il ne fut plus question de football en seconde période et le seul (triste) spectacle provenait des tribunes. Grâce aux trois points obtenus, les Liégeois occupent désormais la sixième place et une victoire dimanche face au Germinal Beerschot leur assurerait la qualification pour les play-offs 1.

Le Germinal Beerschot, qui a déjà rendu un grand service aux Standardmen ce week-end. Les Anversois recevaient Malines, toujours à la lutte pour les PO1. Alors qu'on s'acheminait vers un match nul, le Malinois Diabang qui venait d'entrer au jeu trompait Kaminski, bien lancé par Destorme (0-1). Mais la joie malinoise fut de courte durée. Coupables d'un moment de flottement, les hommes de Marc Brys encaissèrent dans la minute suivant l'ouverture du score, des oeuvres du vétéran Bart Goor. Tout profit pour le Standard.

Dans le haut du classement, Genk peut se mordre les doigts. Les Limbourgeois ont dominé la rencontre face à Westerlo de manière insolente sans parvenir à faire trembler les filets. Comme souvent dans ce cas de figure, ce sont finalement les dominés qui tirèrent leur épingle du jeu. A dix minutes du terme, Paulo Henrique, hors-jeu au départ de la phase, trompait Courtois (0-1) avant que Farssi ne donne au score ses allures définitive sur un contre rondement mené (0-2).

Une défaite dont n'a profité qu'à moitié Anderlecht. En déplacement au Kehrweg d'Eupen, les Mauves, orphelins de Boussoufa, ont eu bien du mal à déployer leur jeu sur un terrain en piteux état. Anderlecht marquait malgré tout le premier, Lukaku trompant Petr de la tête suite à un long dégagement au pied du portier anderlechtois Silvio Proto (0-1). Une délivrance pour Romelu qui n'avait plus inscrit de but depuis le 26 décembre 2010. Mais Eupen, combattif, réussit à arracher le point du match nul à la 83e via le Dominicain Espinal (1-1). Un point importantissime puisque dans le même temps, le Lierse et Lokeren partageait également l'enjeu (1-1). Les Germanophones sont donc maîtres de leur sort. Une victoire à Malines la semaine prochaine leur permettrait d'éviter les PO3.

Dans les autres rencontres, Saint-Trond s'est imposé (1-2) sur le terrain de Zulte-Waregem, grâce notamment à un superbe but de Grégory Dufer, tandis que La Gantoise a conforté sa troisième place en battant le Cercle de Bruges (1-0). Enfin, le FC Bruges a largement pris la mesure de Courtrai (4-1). Un match marqué par le but splendide inscrit pat Jonathan Blondel mais également par le comportement de Nabil Dirar qui a, à nouveau, pêté les plombs en s'en prenant à son coéquipier Vadis avant de vouloir quitter le terrain. La direction du Club a relégué le joueur dans le noyau B et ses jours dans la Venise du Nord semblent comptés.

Jules Monnier (stg)

Du derby wallon de ce week-end, on ne retiendra sans doute que les incidents provoqués par les supporters des deux camps. Pourtant, l'enjeu sportif était bel et bien présent et c'est le Standard qui a réalisé la bonne opération samedi. Alors que Dominique D'Onofrio avait décidé d'écarter Ciman, coupable sur un but brugeois la semaine dernière, et de replacer Bolat entre les perches, le Standard débutait bien la partie avec un tir de Leye dès la première minute. Charleroi tentait de réagir mais, peu après le quart d'heure, Ederson adressait une passe hasardeuse à Signorino qui ne pouvait éviter le corner. L'excellent Berrier le botta sur le front de Van Damme qui propulsa le ballon dans les filets de manière imparable (0-1). A la 33e, Tchité, au duel avec Signorino, s'écroulait seul dans le rectangle et trompait l'arbitre De Bleeckere qui indiquait le point de penalty. L'attaquant du Standard se chargea de la conversion (0-2). La messe était dite. Il ne fut plus question de football en seconde période et le seul (triste) spectacle provenait des tribunes. Grâce aux trois points obtenus, les Liégeois occupent désormais la sixième place et une victoire dimanche face au Germinal Beerschot leur assurerait la qualification pour les play-offs 1. Le Germinal Beerschot, qui a déjà rendu un grand service aux Standardmen ce week-end. Les Anversois recevaient Malines, toujours à la lutte pour les PO1. Alors qu'on s'acheminait vers un match nul, le Malinois Diabang qui venait d'entrer au jeu trompait Kaminski, bien lancé par Destorme (0-1). Mais la joie malinoise fut de courte durée. Coupables d'un moment de flottement, les hommes de Marc Brys encaissèrent dans la minute suivant l'ouverture du score, des oeuvres du vétéran Bart Goor. Tout profit pour le Standard. Dans le haut du classement, Genk peut se mordre les doigts. Les Limbourgeois ont dominé la rencontre face à Westerlo de manière insolente sans parvenir à faire trembler les filets. Comme souvent dans ce cas de figure, ce sont finalement les dominés qui tirèrent leur épingle du jeu. A dix minutes du terme, Paulo Henrique, hors-jeu au départ de la phase, trompait Courtois (0-1) avant que Farssi ne donne au score ses allures définitive sur un contre rondement mené (0-2). Une défaite dont n'a profité qu'à moitié Anderlecht. En déplacement au Kehrweg d'Eupen, les Mauves, orphelins de Boussoufa, ont eu bien du mal à déployer leur jeu sur un terrain en piteux état. Anderlecht marquait malgré tout le premier, Lukaku trompant Petr de la tête suite à un long dégagement au pied du portier anderlechtois Silvio Proto (0-1). Une délivrance pour Romelu qui n'avait plus inscrit de but depuis le 26 décembre 2010. Mais Eupen, combattif, réussit à arracher le point du match nul à la 83e via le Dominicain Espinal (1-1). Un point importantissime puisque dans le même temps, le Lierse et Lokeren partageait également l'enjeu (1-1). Les Germanophones sont donc maîtres de leur sort. Une victoire à Malines la semaine prochaine leur permettrait d'éviter les PO3. Dans les autres rencontres, Saint-Trond s'est imposé (1-2) sur le terrain de Zulte-Waregem, grâce notamment à un superbe but de Grégory Dufer, tandis que La Gantoise a conforté sa troisième place en battant le Cercle de Bruges (1-0). Enfin, le FC Bruges a largement pris la mesure de Courtrai (4-1). Un match marqué par le but splendide inscrit pat Jonathan Blondel mais également par le comportement de Nabil Dirar qui a, à nouveau, pêté les plombs en s'en prenant à son coéquipier Vadis avant de vouloir quitter le terrain. La direction du Club a relégué le joueur dans le noyau B et ses jours dans la Venise du Nord semblent comptés. Jules Monnier (stg)