Les aléas du calendrier ont fait que le match aller entre les deux équipes a eu lieu il y a trois semaines. Le 3 novembre, Bruges l'avait emporté 1-0 grâce à un but de De Sutter mais Lokeren avait de quoi se sentir lésé. Cette fois Maes pouvait compter sur son buteur Harbaoui, de retour de suspension, et sur Remacle, remis de sa blessure à la cheville. Mais le Waeslandien le plus incisif a été De Pauw. C'est grâce à lui que la reconversion offensive de Lokeren a été très rapide. Cette supériorité n'a toutefois duré qu'une demi-heure. A la 37-ème, Lestienne a ouvert la marque et avec Refaelov, il a mis à mal la défense de Lokeren. Et quand De Sutter a doublé le score à la 45-ème, les jeux étaient faits. En seconde période, Bruges a dominé les débats et le remuant Refaelov a adressé deux beaux envois, le premier s'écrasant sur la transversale. C'est encore l'Israélien qui a été à la base du 3-ème but, un penalty commis sur lui par Persoons et transformé par Simons à la 86-ème. (Belga)

Les aléas du calendrier ont fait que le match aller entre les deux équipes a eu lieu il y a trois semaines. Le 3 novembre, Bruges l'avait emporté 1-0 grâce à un but de De Sutter mais Lokeren avait de quoi se sentir lésé. Cette fois Maes pouvait compter sur son buteur Harbaoui, de retour de suspension, et sur Remacle, remis de sa blessure à la cheville. Mais le Waeslandien le plus incisif a été De Pauw. C'est grâce à lui que la reconversion offensive de Lokeren a été très rapide. Cette supériorité n'a toutefois duré qu'une demi-heure. A la 37-ème, Lestienne a ouvert la marque et avec Refaelov, il a mis à mal la défense de Lokeren. Et quand De Sutter a doublé le score à la 45-ème, les jeux étaient faits. En seconde période, Bruges a dominé les débats et le remuant Refaelov a adressé deux beaux envois, le premier s'écrasant sur la transversale. C'est encore l'Israélien qui a été à la base du 3-ème but, un penalty commis sur lui par Persoons et transformé par Simons à la 86-ème. (Belga)