Westerlo - Lokeren : Lokeren a réalisé la bonne affaire de ces matchs d'alignement de milieu de semaine. En s'imposant dans les dernières minutes au Kuipje de Westerlo, les hommes de Peter Maes (que l'on cite au Standard) confortent leur place dans le top 6. Les Waeslandiens pointent désormais à la cinquième place avec quatre longueurs d'avance sur le Standard, septième.

Le match avait pourtant bien mal commencé pour les visiteurs. Westerlo prenait d'emblée les commandes de la rencontre et ne tardait pas à concrétiser sa domination via Brüls à la 25e (1-0). Ce n'est que dans la dernière demi-heure que Lokeren sortait de sa torpeur. Alors que Paulo Henrique avait manqué de doubler la mise pour Westerlo, ce sont finalement les Waeslandiens qui sont revenus dans la partie. Et l'homme providentiel s'avérera être le jeune Néerlandais Donovan Deekman. L'attaquant batave égalisa à 15 minutes du terme avant d'offrir la victoire à ses couleurs dans les arrêts de jeu (2-1).

Germinal Beerschot - La Gantoise : personne n'était satisfait à l'issue de la rencontre entre le Beerschot et Gand mercredi soir. La partie débutait sur des chapeaux de roue. Dès la septième minute, Coulibaly profitait d'une perte de balle anversoise pour tromper Kaminski et donner l'avantage aux Gantois (0-1). Ceux-ci dominaient leur sujet jusqu'à ce que tout bascule en cinq minutes. Mac Donald égalisait à la 27e sur un effort personnel et cinq minutes plus tard, le vétéran Bart Goor obtenait un penalty que transformait Kagelmacher (1-2).

C'est à ce moment que les supporters anversois commencèrent à scander de regrettables "Kosovo, Kosovo" à l'encontre du gardien serbe de La Gantoise, Jorgacevic. L'arbitre M. Colemonts pris la décision d'interrompre la partie durant dix bonnes minutes.

En deuxième période, El Ghanassy rétablit rapidement la parité (2-2) sur une déviation de Thijs. Les Gantois dominèrent stérilement la fin de match. Une mauvaise affaire pour les deux équipes : Gand aurait bien eu besoin de confiance avant d'affronter le Standard à Sclessin tandis que le Germinal Beerschot occupe toujours la 13e place et reste sous la menace du trio Eupen-Lierse-Charleroi.

Jules Monnier (stg)

Westerlo - Lokeren : Lokeren a réalisé la bonne affaire de ces matchs d'alignement de milieu de semaine. En s'imposant dans les dernières minutes au Kuipje de Westerlo, les hommes de Peter Maes (que l'on cite au Standard) confortent leur place dans le top 6. Les Waeslandiens pointent désormais à la cinquième place avec quatre longueurs d'avance sur le Standard, septième. Le match avait pourtant bien mal commencé pour les visiteurs. Westerlo prenait d'emblée les commandes de la rencontre et ne tardait pas à concrétiser sa domination via Brüls à la 25e (1-0). Ce n'est que dans la dernière demi-heure que Lokeren sortait de sa torpeur. Alors que Paulo Henrique avait manqué de doubler la mise pour Westerlo, ce sont finalement les Waeslandiens qui sont revenus dans la partie. Et l'homme providentiel s'avérera être le jeune Néerlandais Donovan Deekman. L'attaquant batave égalisa à 15 minutes du terme avant d'offrir la victoire à ses couleurs dans les arrêts de jeu (2-1). Germinal Beerschot - La Gantoise : personne n'était satisfait à l'issue de la rencontre entre le Beerschot et Gand mercredi soir. La partie débutait sur des chapeaux de roue. Dès la septième minute, Coulibaly profitait d'une perte de balle anversoise pour tromper Kaminski et donner l'avantage aux Gantois (0-1). Ceux-ci dominaient leur sujet jusqu'à ce que tout bascule en cinq minutes. Mac Donald égalisait à la 27e sur un effort personnel et cinq minutes plus tard, le vétéran Bart Goor obtenait un penalty que transformait Kagelmacher (1-2). C'est à ce moment que les supporters anversois commencèrent à scander de regrettables "Kosovo, Kosovo" à l'encontre du gardien serbe de La Gantoise, Jorgacevic. L'arbitre M. Colemonts pris la décision d'interrompre la partie durant dix bonnes minutes. En deuxième période, El Ghanassy rétablit rapidement la parité (2-2) sur une déviation de Thijs. Les Gantois dominèrent stérilement la fin de match. Une mauvaise affaire pour les deux équipes : Gand aurait bien eu besoin de confiance avant d'affronter le Standard à Sclessin tandis que le Germinal Beerschot occupe toujours la 13e place et reste sous la menace du trio Eupen-Lierse-Charleroi. Jules Monnier (stg)