Nouveau coup dur pour le Sporting d'Anderlecht. Après sa lourde défaite de jeudi en Europa League, 0-3 contre l'Ajax, on attendait un sursaut d'orgueil de la part des Anderlechtois ce dimanche. Mais celui-ci n'est pas venu. Que du contraire, les Mauves se montrèrent plus amorphes que jamais dans une première mi-temps insipide que seul Westerlo tenta quelque peu d'animer. Au retour des vestiaires, Anderlecht se décida à mieux jouer, mais c'était sans compter sur Ondrej Mazuch qui crocheta inutilement Brüls dans le grand rectangle. Iakovenko se chargea de transformer le penalty (1-0) et mit fin par la même occasion à l'invincibilité de Proto, 809 minutes d'affilée, le record anderlechtois. Les Mauves tentèrent donc de renverser la vapeur, mais se firent surprendre en contre et Dekelver fixa définitivement le score à 2-0.

Tout profit pour Genk qui la veille avait battu Malines sur un score Arsenal (1-0). En l'absence de la paire Vossen-Ogunjimi au coup d'envoi, c'est à Barda qu'incombait le travail offensif. Il s'en acquitta avec succès en marquant à l'heure de jeu le but de la victoire. Les trois points permettent à Genk de revenir à hauteur d'Anderlecht, 60 points chacun, et même de dépasser le Sporting à la différence de but.

Du côté du Standard, la colère gronde. Les supporters réclament la tête de Dominique D'Onofrio après cette nouvelle défaite sur le terrain de La Gantoise (4-1). Les Liégeois ne figurent toujours pas dans le top 6 et les play-offs 1 sont loin d'être assurés. Rapidement mené suite à un but de Soumahoro, le Standard revint vite au score via l'ancien Gantois Leye. Mais El Ghanassy, auteur d'une excellente partie, redonnait l'avantage aux siens six minutes plus tard avant que Bernd Thijs ne fixe le score à 3-1 au repos. La deuxième mi-temps ne fut pas plus profitable aux Standardmen. Kanu, le transfuge brésilien du dernier mercato, trompa son propre gardien à dix minutes du terme (4-1) tandis que le match avait dû s'interrompre une dizaine de minutes, plus tôt dans la rencontre, suite à des jets de pétards des supporters liégeois mécontents.

Dans la lutte pour le maintien, c'est Charleroi et le Germinal Beerschot qui réalisent la bonne affaire du week-end. Les Anversois se sont imposés 3-1 au Kiel contre Courtrai grâce notamment à deux buts de Sherjil Mac Donald. Avec cette victoire, le Beerschot s'offre un peu d'air au classement et ne devrait normalement plus être inquiété.

Charleroi, de son côté, a fait le nécessaire face à Saint-Trond en l'emportant 1-0 grâce à un but de l'inévitable Dudu Biton (déjà 3 buts). Avec ce succès, les Zèbres, toujours derniers, reviennent à trois points d'Eupen et du Lierse qui n'ont pu faire mieux qu'un match nul.

Les Eupenois n'ont pas démérité face au Cercle et auraient logiquement dû l'emporter, mais la chance n'était pas de leur côté. En témoigne le double poteau de Saglik en deuxième période. Quant au Lierse, ils sont revenus de loin, égalisant à la 88e minute par Wahed sur le terrain de Zulte-Waregem qui avait ouvert la marque par Habibou.

Enfin, le Club de Bruges, où Stijnen a été renvoyé dans le noyau B, a vaincu Lokeren 2-1 à domicile grâce notamment à un grand Perisic, auteur d'un but et d'un assist. Les Brugeois disputeront donc, sauf catastrophe, les play-offs 1.

Jules Monnier (stg)

Nouveau coup dur pour le Sporting d'Anderlecht. Après sa lourde défaite de jeudi en Europa League, 0-3 contre l'Ajax, on attendait un sursaut d'orgueil de la part des Anderlechtois ce dimanche. Mais celui-ci n'est pas venu. Que du contraire, les Mauves se montrèrent plus amorphes que jamais dans une première mi-temps insipide que seul Westerlo tenta quelque peu d'animer. Au retour des vestiaires, Anderlecht se décida à mieux jouer, mais c'était sans compter sur Ondrej Mazuch qui crocheta inutilement Brüls dans le grand rectangle. Iakovenko se chargea de transformer le penalty (1-0) et mit fin par la même occasion à l'invincibilité de Proto, 809 minutes d'affilée, le record anderlechtois. Les Mauves tentèrent donc de renverser la vapeur, mais se firent surprendre en contre et Dekelver fixa définitivement le score à 2-0. Tout profit pour Genk qui la veille avait battu Malines sur un score Arsenal (1-0). En l'absence de la paire Vossen-Ogunjimi au coup d'envoi, c'est à Barda qu'incombait le travail offensif. Il s'en acquitta avec succès en marquant à l'heure de jeu le but de la victoire. Les trois points permettent à Genk de revenir à hauteur d'Anderlecht, 60 points chacun, et même de dépasser le Sporting à la différence de but. Du côté du Standard, la colère gronde. Les supporters réclament la tête de Dominique D'Onofrio après cette nouvelle défaite sur le terrain de La Gantoise (4-1). Les Liégeois ne figurent toujours pas dans le top 6 et les play-offs 1 sont loin d'être assurés. Rapidement mené suite à un but de Soumahoro, le Standard revint vite au score via l'ancien Gantois Leye. Mais El Ghanassy, auteur d'une excellente partie, redonnait l'avantage aux siens six minutes plus tard avant que Bernd Thijs ne fixe le score à 3-1 au repos. La deuxième mi-temps ne fut pas plus profitable aux Standardmen. Kanu, le transfuge brésilien du dernier mercato, trompa son propre gardien à dix minutes du terme (4-1) tandis que le match avait dû s'interrompre une dizaine de minutes, plus tôt dans la rencontre, suite à des jets de pétards des supporters liégeois mécontents. Dans la lutte pour le maintien, c'est Charleroi et le Germinal Beerschot qui réalisent la bonne affaire du week-end. Les Anversois se sont imposés 3-1 au Kiel contre Courtrai grâce notamment à deux buts de Sherjil Mac Donald. Avec cette victoire, le Beerschot s'offre un peu d'air au classement et ne devrait normalement plus être inquiété. Charleroi, de son côté, a fait le nécessaire face à Saint-Trond en l'emportant 1-0 grâce à un but de l'inévitable Dudu Biton (déjà 3 buts). Avec ce succès, les Zèbres, toujours derniers, reviennent à trois points d'Eupen et du Lierse qui n'ont pu faire mieux qu'un match nul. Les Eupenois n'ont pas démérité face au Cercle et auraient logiquement dû l'emporter, mais la chance n'était pas de leur côté. En témoigne le double poteau de Saglik en deuxième période. Quant au Lierse, ils sont revenus de loin, égalisant à la 88e minute par Wahed sur le terrain de Zulte-Waregem qui avait ouvert la marque par Habibou. Enfin, le Club de Bruges, où Stijnen a été renvoyé dans le noyau B, a vaincu Lokeren 2-1 à domicile grâce notamment à un grand Perisic, auteur d'un but et d'un assist. Les Brugeois disputeront donc, sauf catastrophe, les play-offs 1. Jules Monnier (stg)